Crise de l’énergie : Nord Stream 2 ne sera pas opérationnel avant cet été au plus tôt

Nord Stream 2, le gazoduc reliant la Russie à l’Allemagne, ne recevra pas immédiatement l’autorisation de fonctionner. C’est ce qu’a révélé le président de l’Agence fédérale allemande des réseaux, Jochen Homann, au Frankfurter Allgemeine Zeitung.

M. Homann a déclaré que « d’autres mesures doivent être prises » avant qu’une filiale basée en Allemagne, Gas for Europe GmbH, créée par le distributeur d’énergie russe Gazprom, puisse être inscrite au registre du commerce. « Un achèvement ne sera probablement pas possible au cours du premier semestre de l’année », a-t-il déclaré.

Stratégie politique ou militaire

Le projet était déjà achevé fin septembre de l’année dernière, mais des difficultés géopolitiques faisaient que le gaz ne circulait toujours pas dans le gazoduc. Les tensions avec l’Ukraine ont atteint des niveaux sans précédent depuis 2021 et les États-Unis ont exprimé à plusieurs reprises leur mécontentement à l’égard du projet.

La crise ukrainienne montre à quel point l’Europe est dépendante de l’énergie russe, ce qui met l’Union visiblement très mal à l’aise alors qu’elle a d’autant plus besoin du gaz et du pétrole du Kremlin.

En cas d’invasion de l’Ukraine par la Russie, « la décision d’arrêter Nord Stream 2 ferait partie de la stratégie politique ou militaire de l’UE », explique à FRANCE 24 Anna Creti, directrice du département d’économie du climat à l’université Dauphine de Paris. « Mais elle ne peut pas être prise unilatéralement, il faudrait l’accord de l’ensemble du consortium. »

Biden et von der Leyen

« Les États-Unis et l’UE travaillent ensemble pour assurer un approvisionnement continu, adéquat et en temps voulu de l’UE en gaz naturel provenant de diverses sources dans le monde, afin d’éviter les chocs d’approvisionnement, même en cas d’une nouvelle invasion russe en Ukraine », ont annoncé le président américain Joe Biden et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dans une déclaration commune vendredi.

Le gazoduc Nord Stream 2 est un projet commun d’un consortium de sociétés énergétiques russes, allemandes, néerlandaises et françaises. Lorsque le feu vert sera donné pour ouvrir le robinet du gaz, 55 milliards de mètres cubes de gaz pourront être pompés de la Russie vers l’Allemagne chaque année.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20