Covid Safe Ticket et rappel de vaccin : ce qui change au 1er mars

Notre pays a longtemps tergiversé, mais n’a finalement pas durci les règles d’obtention d’un pass vaccinal valide. Deux doses suffisent toujours pour montrer patte blanche.

Les réouvertures se confirment, entre l’horeca qui ne subit plus de limitation, les boites de nuit qui accueillent à nouveau les fêtards et les lieux culturels accessibles sans restriction. Avec encore et toujours le pass sanitaire en guide de sésame, bien entendu. Et contrairement à ce qui était prévu, celui-ci reste valide avec seulement deux doses d’un vaccin reconnu en Belgique.

61,2% des Belges ont eu leurs 3 doses

Par manque de prévoyance et surtout de volonté politique, il ne sera finalement pas nécessaire d’avoir eu sa dose de rappel pour conserver son CST au-delà du 1er mars, signale Le Soir. La mesure avait en effet été avancée dès que le taux de vaccination à trois doses a commencé à atteindre des chiffres satisfaisants, mais elle n’a finalement pas été retenue lors des dernières décisions du Codeco. Pour rappel, dans notre pays 78,4% de la population est considérée comme totalement vaccinée (deux doses donc) tandis que 61,2% des gens ont aussi reçu leur dose de rappel.

Attention toutefois que ce maintien du pass à deux doses ne concerne que notre pays. Si vous partez à l’étranger, les règles locales s’appliquent logiquement.

Le 4 mars c’est Codeco

La durée de validité du certificat de rétablissement reste bien de 180 jours (six mois) depuis la date de l’infection prouvée par un test PCR. Il est toujours possible de réaliser un test PCR ou un test en pharmacie payant pour obtenir un CST valide pendant respectivement 72 et 48 heures.

Un nouveau Comité de concertation aura lieu le vendredi 4 mars prochain afin de déterminer si les chiffres permettent un passage au code jaune du baromètre corona.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20