Coronavirus : semaine noire pour le BEL 20

L’indice BEL 20 a terminé la séance de vendredi sur une nouvelle baisse de 4,15%, après avoir déjà cédé quasi 5% jeudi, en raison de la propagation du coronavirus qui est en train de gripper une partie de l’économie mondiale.

La Bourse de Bruxelles a connu une semaine noire, loin des flonflons du carnaval, avec un recul de 14,46%. Le Bel 20 a ainsi effacé en une semaine deux tiers des gains qu’il avait engrangés sur toute l’année 2019.

Alors que l’OMS relevait à « très élevée » la menace internationale du coronavirus chinois et que Wall Street chutait de plus de 3% à l’ouverture, on ne pouvait guère espérer un redressement des marchés européens qui terminaient la journée sur des pertes de plus de 3%.

AB Inbev plombe tout le monde

L’indice BEL 20, qui avait perdu 10,76% depuis lundi, confirmait quant à lui un recul supplémentaire de 4,15% à 3.488,60 points, le mois de février se soldant par une baisse de 10,72% de notre indice de référence qui avait gagné jusqu’à 7,44% le 17 du mois.

L’indice vedette de la Bourse de Bruxelles a été à nouveau plombé vendredi par son poids lourd, AB InBev, qui a perdu 7,93% supplémentaires, après avoir déjà bu la tasse la veille, dans la foulée de ses résultats annuels.

Toutes les actions composant l’indice ont d’ailleurs fini dans le rouge vendredi, à la seule exception de Proximus (+1,04%).