Contaminé par le coronavirus, le paquebot Zaandam erre sans but en mer des Caraïbes

Le paquebot Zaandam. – Isopix

Le paquebot Zaandam, qui transporte quatre morts et au moins deux personnes contaminées par le coronavirus, et l’autre paquebot qui l’accompagne, le Rotterdam, se sont dirigés dimanche soir vers la mer des Caraïbes, sans certitude sur leur destination finale.

Le navire et un autre qui l’accompagne, le Rotterdam, sont entrés dans le canal de Panama dimanche après-midi, a annoncé l’autorité qui gère ce canal.

Ils avaient d’abord effectué le transfert de quelque 400 passagers sains du Zaandam vers le Rotterdam, a précisé cette autorité dans un communiqué.

Où accosteront-ils? La compagnie Holland America (groupe Carnival) ne le savait pas.

Le Zaandam était parti le 7 mars de Buenos Aires, avait franchi le cap Horn, et avait vu le Chili refuser les passagers malades qu’il voulait débarquer. Et le port d’arrivée qu’il visait, Fort Lauderdale (Floride, Etats-Unis) via le canal de Panama, n’est pas sûr de vouloir l’accueillir.

Isolement

Le président du croisiériste, Orlando Ashford, a assuré que ses équipes travaillaient ‘24 heures sur 24’ pour ‘trouver une destination’, dans une situation ‘difficile et sans précédent’.

‘Le plus important, c’est l’isolement, que vous soyez confinés sur le Zaandam ou le Rotterdam. La meilleure façon de protéger votre santé est de faire en sorte que vous soyez à l’isolement et en sécurité pendant que nous travaillons pour trouver une destination afin de vous permettre de débarquer et de rentrer chez vous’, a expliqué le dirigeant dans une vidéo publiée par Holland America sur les réseaux sociaux.

Tandem

Contrairement à ce qui avait été expliqué dans un premier temps, le Zaandam et le Rotterdam, second navire envoyé à la rescousse par la compagnie avec des vivres, du personnel, des tests Covid-19 et pour y transférer les passagers sains, ‘vont rester ensemble’ en ‘tandem’.

Ces derniers jours, la compagnie avait expliqué que le Zaandam se dirigerait vers Fort Lauderdale, tandis que le Rotterdam retournerait à San Diego (Californie), d’où il provenait, selon les autorités panaméennes.

Dimanche, le maire de Fort Lauderdale, Dean Trantalis, a estimé que pour l’heure les conditions n’étaient pas réunies pour accueillir le paquebot avec les malades.

‘Les garde-côtes des Etats-Unis et le département de la sécurité intérieure doivent mettre en place un plan pour protéger notre communauté’, a-t-il déclaré sur Facebook et Twitter.

Dimanche, l’Autorité du canal de Panama (ACP), qui gère la voie maritime, a donné son feu vert à la traversée des deux navires, à titre exceptionnel, pour des raisons ‘humanitaires’.

Lire aussi: