La consommation de gaz de l’UE a chuté de 25%, mais ce n’est pas forcément qu’une bonne nouvelle

L’Europe consomme beaucoup moins de gaz que les années précédentes. Une arme dans la recherche de résilience face à Moscou. Mais il reste des inconnues : alors que les premiers flocons de neige sont tombés dans notre pays, l’Europe pourra-t-elle continuer à faire des économies de gaz ?

Pourquoi est-ce important ?

2023 inquiète d'ores et déjà de nombreux experts : l'Europe ne pourra plus compter sur le gaz russe pour remplir ses stocks de gaz, en vue de l'hiver. Le marché devrait aussi être encore plus tendu, avec une potentielle réouverture de la Chine. Les réductions de la consommation sont donc très importantes pour l'Europe, aujourd'hui déjà, mais il reste du chemin à faire.

Les faits : La consommation de gaz en Europe au mois de novembre.

  • Un quart en moins (24% pour être exact) que la moyenne des cinq dernières années. C'est ce qui ressort des chiffres de ICIS, une société d'analyse qui se penche sur les marchés des matières premières, cités par le Financial Times.
    • En octobre déjà, les économies étaient du même ordre de grandeur.
  • Quelques différences entre les pays : en Allemagne, pays habituellement le plus gourmand en gaz, les écono
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20