Confinement en Belgique: voici la liste des magasins qui peuvent ouvrir

Isopix

Vendredi, le Comité de concertation annonçait la fermeture de tous les commerces non essentiels. Derrière ce mot, quelques incertitudes. Le ministre des PME David Clarinval (MR) a précisé sur les réseaux sociaux quels magasins pouvaient rester ouverts.

  • Les magasins d’alimentation, y compris de nuit.
  • Ceux d’alimentation pour les animaux.
  • Les pharmacies.
  • Les magasins de journaux, les librairies.
  • Les stations services et fournisseurs de carburants.
  • Les laveries automatiques et les services de nettoyage à sec.
  • Les magasins de télécommunications (sauf pour les magasins qui vendent uniquement des accessoires) et sur rendez-vous.
  • Les magasins de dispositifs médicaux pour les urgences.
  • Les opticiens.
  • Les magasins d’assortiment général de bricolage qui vendent principalement des outils et des matériaux de construction.
  • Les magasins de peinture.
  • Les jardineries, les pépinières, fleuristes et magasins de plantes.
  • Les commerces de détail spécialisés qui vendent des tissus d’habillement, fils à tricoter et articles de mercerie.
  • Les magasins en gros destinés aux professionnels, uniquement au bénéfice de ces derniers.
  • Les blanchisseries.
  • Les garages, limités aux services de dépannage et de réparation, et les magasins de bicyclettes, limités à l’entretien et aux réparations.
  • Les prestataires de services indépendants.
  • Les syndics.

Tous les autres commerces doivent fermer leurs portes. La fermeture débute ce lundi 2 novembre, avec une réévaluation de la situation au 1er décembre.