Comment va s’organiser le cinéma ‘post-corona’ ?

(Isopix)

Les cinémas du monde entier sont à l’arrêt à cause de la crise sanitaire. La sortie de nombreux films a été reportée. Et le secteur espère pouvoir reprendre dès cet été. Mais dans quelles conditions? Car les mesures sanitaires telles que la distanciation sociale seront certainement toujours de vigueur.

Le groupe britannique Vue, qui possède 228 cinémas dans le monde a déjà réfléchis à la question. ‘Nous avons collaboré étroitement avec les autorités européennes pour concevoir des procédures qui peuvent fournir le degré de distanciation sociale requis et permettre à nos clients et à notre personnel une expérience aussi sûre que possible’, explique la société dans un communiqué.

Placement à l’avance

Dans l’ère ‘post-corona’, Vue va demander aux clients de réserver en ligne leurs billets avant de se rendre sur place. La foule aux guichets sera évitée, ce qui protégera les clients et les employés.

Mais cela permettra surtout de placer à l’avance les couples, les familles ou les groupes d’amis dans la salle. De cette manière, chacun restera à bonne distance de groupes d’inconnus. Mais il sera par conséquent impossible de remplir à 100% les salles. Les gérants de cinémas doivent s’y préparer.

Programmation

Dans les cinémas, il y a toujours un moment où le nombre de personnes dans le complexe est le plus haut, c’est-à-dire la courte période entre deux films. Ainsi les personnes qui quittent le cinéma croisent celles qui s’y rendent.

Pour éviter une telle congestion, la société Vue a prévu d’échelonner la programmation pour que les clients puissent sortir de la salle avant que les suivants n’arrivent.

Vue ne l’indique pas dans son communiqué, mais cela signifie qu’il faudra sûrement que des séances sautent. Dans certains complexes, les diffusions s’enchaînent de 13h à 23h. Les cinémas devront soit proposer des séances le matin soit en réduire le nombre. La deuxième solution diminuerait encore le chiffre d’affaires des exploitants, mais les séances matinales attireront-elles du public?