Comment les batteries vont révolutionner les industries au cours des années 2020

EPA

Face au changement climatique, les batteries se présentent comme la solution pour se libérer de la dépendance aux combustibles fossiles. Elles jouiront d’une place centrale dans le secteur industriel au cours de la prochaine décennie.

Au début des années 2010, les batteries se ‘contentaient’ d’alimenter nos téléphones et ordinateurs. En dix ans, nos smartphones ont bien changé mais les batteries aussi, alimentant désormais nos voitures… et nos maisons.

Au cours des dix dernières années, l’essor de la production de batteries au lithium-ion a entraîné une baisse des prix de 85%. Les véhicules électriques et le stockage d’énergie sont ainsi devenus commercialement viables pour la première fois de l’histoire. Mais la décennie à venir réserve encore de nombreuses surprises dans le secteur des batteries. Encore faudra-t-il s’en donner les moyens.

Lire aussi: La première fournée de Tesla est sortie de l’usine de Shangaï

‘Pour saisir les possibilités économiques massives qui sous-tendent le passage à des systèmes de contrôle et d’énergie à base de batteries, il faut que les planificateurs, les responsables politiques, les organismes de réglementation et les investisseurs adoptent une approche écosystémique pour développer ces marchés’, déclare un cabinet de recherche axé sur la durabilité, le Rocky Mountain Institute, dans un article de CNBC.

Une solution pour le climat

Si cette décennie a vu la montée en puissance des batteries, cette dernière année 2019 a cristallisé la mobilisation mondiale contre le changement climatique. Et ça tombe bien, car ces deux ‘secteurs’ sont liés.

Certes, l’énergie solaire et éolienne est plus importante pour la production d’électricité… mais sans techniques efficaces de stockage de l’énergie, le gaz naturel et le charbon seront toujours nécessaires lorsque le soleil ou le vent ne seront pas au rendez-vous. C’est là qu’interviennent les batteries: le stockage à grande échelle est essentiel si notre monde veut se sevrer complètement de sa dépendance aux combustibles fossiles.

L’alimentation du secteur public

Selon les experts, la prochaine décennie sera aussi et surtout définie par le stockage à l’échelle du service public, le plus grand marché potentiel pour le stockage de l’énergie, et l’étape suivante dans l’ascension des batteries. Dans une récente note à leurs clients, les analystes de la banque d’investissement Cowen ont ainsi déclaré que le réseau électrique ‘connaîtra plus de changements au cours des dix prochaines années qu’il n’en a connu au cours des 100 années précédentes’.

D’autant plus que ce marché croissant ne manque pas d’opportunités d’investissement, les subventions et réglementations gouvernementales favorisant par ailleurs le passage à l’énergie propre. ‘Il y a 10 ans, les batteries étaient une solution espérée pour une plus grande pénétration des énergies renouvelables dans le réseau électrique. On peut aujourd’hui voir une ligne de mire se dessiner dans les 10 prochaines années pour que cette aspiration devienne réalité’, a déclaré le directeur général d’Ultra Capital, Kristian Hanelt, à CNBC. Selon lui, les entreprises de services publics ont aussi un avantage naturel puisqu’elles comprennent déjà le réseau de transmission et savent où elles peuvent en bénéficier.

Le raz-de-marée des voitures électriques

Au niveau des véhicules électriques, c’est sans surprise Tesla qui rafle le trophée du plus grand constructeur mondial de véhicules électriques. Mais les concurrents se multiplient. Une tendance qui ira encore en s’accentuant: actuellement, le nombre de véhicules électriques en circulation s’élève à plus de 5,1 millions. D’ici 2040, BloombergNEF prévoit que 57% des ventes de nouvelles voitures seront électriques, ce qui porterait à 30% le total du parc automobile électrique.

Lire aussi: Vers la fin de l’import de batteries polluantes pour l’UE