Comment l’algorithme d’Instagram sélectionne les contenus sur Explore?

Instagram a publié un article décrivant les coulisses des machines qui remplissent l'onglet Explore de contenu personnalisé chaque fois que vous l'ouvrez.
Isopix

Instagram a publié un article décrivant les coulisses des machines qui remplissent l’onglet Explore de contenu personnalisé chaque fois que vous l’ouvrez.

Vous avez toujours rêvé de comprendre pourquoi vous voyez tel post Instagram et pas un autre? Pourquoi vous vous mettez à suivre spontanément certains comptes d’influenceurs? Et comment ça se fait que vous tombez toujours sur ces vidéos de chiots adorables?

La réponse est simple: l’intelligence artificielle d’Instagram. Enfin, les mots sont simples. Mais pas tant ce qui s’y cache derrière. 

Des ressources presque illimitées

Attention, on parle bien ici de l’onglet ‘Explore’ (celui avec la petite loupe…) et non de votre fil Instagram. Car contrairement au flux, qui défile de manière chronologique (c’est plus compliqué que cela, mais on vous épargne les détails), l’onglet Explore est uniquement piloté par un algorithme. Celui-ci se pose exactement la même question que vous lorsqu’il doit comprendre comment recommander efficacement du nouveau contenu aux utilisateurs. 

Le défi d’Explore est de taille. Il doit alimenter des centaines de millions de personnes dans de très courts délais et dispose d’énormes ressources. Et en continu, puisque le contenu de cet onglet change à chaque fois qu’on l’actualise. Mais comment fait Instagram pour deviner ce que l’on a envie de voir?

En fait, le réseau social explique qu’il est plus facile ‘d’expérimenter’ lorsque vous pouvez changer les choses et voir les résultats rapidement, comme le rapporte Tech Crunch

Une question de compte et non de photo

Le média indique qu’il s’agit d’une question de compte, et non de post Instagram. C’est le profil derrière le contenu qui influencera l’onglet ‘Explore’, et non la photo postée. Imaginez-vous, si c’était le cas, il faudrait garder une trace de chaque photo individuellement. Mission impossible pour l’intelligence artificielle d’Instagram.

À la place, il est bien plus simple et efficace de tracer les comptes, puisqu’ils fonctionnent souvent en fonction de thèmes ou des sujets. Ceux-ci peuvent être aussi larges que ‘maquillage’ et aussi spécifique que ‘vernis’, par exemple.

Certes, l’air ne fait pas la musique. Aimer une photo provenant d’un utilisateur ne garantit pas que vous appréciez son compte en entier. Mais c’est un indicateur précieux pour l’algorithme. Si vous avez aimé cette photo de labrador, vous aurez donc plus de chance de voir du contenu provenant de comptes spécialisés en chiens.

Le contenu indésirable filtré

L’algorithme passe ensuite par plusieurs étapes pour affiner son processus en fonction des goûts personnels et des combinaisons aimées, par exemple. Si le reste du processus est assez technique, une chose est sûre: vous ne verrez jamais de contenu à caractère sexuel. ‘Nous voulons nous assurer que le contenu que nous recommandons est à la fois sûr et approprié pour une communauté mondiale de tous âges’, écrivent-ils. ‘À l’aide d’une variété de signaux, nous filtrons le contenu que nous pouvons identifier comme n’étant pas éligible pour être recommandé.’ C’est sûr qu’expliqué comme cela, ça a l’air tellement simple.