Comité de concertation : de nouvelles mesures pour sauver les assouplissements de mai

Photo: Frederic Sierakowski – Isopix

Le comité de concertation de ce vendredi s’annonce animé. L’affrontement politique entre les partisans de la ligne ‘dure’ et ceux de la ligne ‘douce’ débouchera quoi qu’il en soit sur de nouvelles mesures.

Une certitude: le virus progresse à nouveau en Belgique. On revient à des niveaux du mois d’octobre, quand la 2e vague s’est installée. Rappelons qu’elle a nettement surmonté la première. Tous les indicateurs, à l’exception des décès, sont en hausse. 2.140 personnes sont hospitalisées pour plus de 500 personnes en soins intensifs. Ce lundi, il y a même eu plus de 5.000 contaminations, alors que la moyenne sur les 14 derniers jours était de 2.849.

Sciensano.

Le cas épineux des écoles

L’objectif principal du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (sp.a) est de rouvrir toutes les écoles en présentiel après les vacances de Pâques, soit le 19 avril. Certains envisagent carrément la fermeture des écoles la semaine précédent les vacances de Pâques. Du côté francophone, la ministre de l’Enseignement a déjà fait savoir que ce serait non. Le port du masque va par contre être rendu obligatoire en 5e et 6e primaire pour le les plus de 10 ans. Il était aussi prévu de faire revenir les élèves de 3e et 4e secondaire en 100% présentiel pour le 29 mars, cela devrait être repoussé au 19 avril. Rappelons que les écoles sont considérées comme le 2e lieu de contaminations (30%) après le lieu de travail (40%). Des chiffres qui sont toutefois contestés par la ministre, qui estime qu’on met la loupe sur les écoles et moins ailleurs.

Le ministre de la Santé l’a aussi précisé ce matin sur Bel-RTL, il veut aussi sauver l’ouverture de l’Horeca le 1er mai. Repousser cette date serait un échec politique énorme, tout le monde en est bien conscient au niveau des différents gouvernements. Donner des perspectives, c’est aussi s’enfermer dans un calendrier, voilà pourquoi tout le monde ne voulait pas fixer des dates antérieurement. Pour Frank Vandenbroucke, ‘de nouvelles mesures sont absolument nécessaires’. Les mesures qui concernent les écoles ‘ne suffiront pas’

Le gouvernement devrait une nouvelle fois insister sur le télétravail. Mais cela sera-t-il suffisant ? Les experts envisagent toutes les possibilités et plaident même pour la fermeture des centres commerciaux, les métiers de contact, les activités extra-scolaires et un changement d’heure du couvre-feu. ‘Ils ont proposé un menu avec des choix, à nous de les faire’, a précisé le ministre.

En savoir plus: