‘Ciel ouvert’: le test de dépistage rapide qui pourrait rouvrir l’espace aérien international

(EPA-EFE/KIMIMASA MAYAMA)

L’Inde et Israël ont développé conjointement un test rapide de détection du Coronavirus, qui communique les résultats dans les 30 secondes. Selon l’ambassadeur d’Israël basé en Inde, le test sera prêt ‘dans quelques jours’, maintenant que tous les obstacles administratifs semblent avoir été surmontés.

Ce n’est pas un hasard si le partenariat a été baptisé ‘Ciel ouvert’. L’ambassadeur d’Israël basé en Inde, Ron Malka, pense que le test permettra de rouvrir l’espace aérien international. 

Comment ça marche? Les voyageurs n’auront qu’à souffler dans un tube et moins d’une minute plus tard, ils obtiendront les résultats du test, qui sera ‘très bon marché’ (la rapidité de test ne requiert ni l’intervention d’un laboratoire, ni la mise en place d’une logistique quelconque). 

Tous les tests seront massivement produits en Inde. En juillet déjà, Israël avait dépêché sur place des délégués de son Département de Recherche et de son ministère de la Défense, pour mettre au point ces nouveaux tests rapides.

Les experts israéliens se sont penchés sur le test avec leurs collègues indiens, tout en traitant des locaux atteints de Coronavirus.

Le groupe s’est concentré sur quatre technologies différentes. Un test vocal, une analyse respiratoire, une identification isotherme basée sur l’état de la salive et un contrôle des polyaminoacides. Les tests ont été effectués sur un nombre important de patients. Selon Ron Malka, chaque test est passé par  toutes les différentes étapes du processus d’évaluation.

‘2 à 3 semaines pour tout finaliser’

Toujours d’après Ron Malka, il ne faudra pas plus de deux à trois semaines pour que tout soit au point. Selon l’ambassadeur, ce nouveau test rapide est ‘un modèle de coopérations scientifique et technologique entre deux pays’.

La semaine dernière, Israël a également commencé à tester un nouveau  dispositif approuvé par la FDA ( Food and Drug Administration). La technique de ce test s’appuie sur des échantillons respiratoires provenant de personnes soupçonnées d’être porteuses du virus. Le test communiquerait les résultats très rapidement également (15 minutes).