La Chine développe-t-elle l’avion de combat du futur ? De nouvelles photos révèlent quelques détails

Après que la Chine a sérieusement investi dans sa marine pour l’amener au niveau de celle des États-Unis (ou même le dépasser ?), c’est maintenant au tour de sa force aérienne. Le développement d’un nouvel avion de combat, le Shenyang FC-31 ou J-35, devrait y contribuer. Une nouvelle photo nette du jet est apparue, dont on peut déduire certaines choses.

Le fait que la Chine travaille au développement d’un avion de chasse de cinquième génération, un chasseur du XXIe siècle doté des technologies, du blindage et des armements les plus modernes, n’est absolument pas un secret. Des vidéos montrant les premières images du nouveau jet sont apparues en ligne dès 2011. Un an plus tard, l’armée de l’air chinoise a présenté l’avion lors de l’exposition internationale d’aviation et d’aérospatiale de Chine, en utilisant un modèle à l’échelle 1/4.

Peu de détails

Toutefois, ce modèle était plutôt rudimentaire et ne présentait que peu de détails. De même, sur les quelques photos et vidéos du J-35, il n’était pas vraiment possible de distinguer l’assemblage de l’appareil. Aujourd’hui, cependant, une nouvelle photo a fait surface, en une bonne résolution, à partir de laquelle des détails peuvent être déduits.

Par exemple, l’avion semble disposer d’un capteur infrarouge sous le nez, similaire à l’EOTS (Electro-Optical Target System) monté sur les F-35 de Lockheed Martin. Ce capteur sert à assister les missiles tirés et à les diriger plus précisément vers une cible.

Vol en catapulte

Les deux moteurs à réaction ont un échappement en dents de scie. Ainsi, la chaleur dégagée par les tuyères est moins visible pour les caméras thermiques, ce qui rend l’avion moins facilement repérable.

Certaines choses peuvent également être observées sous l’avion. Celui-ci repose sur un train d’atterrissage plus lourd, conçu pour pouvoir être lancé depuis, par exemple, un porte-avions, ce qui a toujours été au cahier des charges du FC-31. Avec le Chengdu J-20, la Chine dispose déjà d’un chasseur de cinquième génération. Cependant, cet avion est trop grand pour être lancé depuis un porte-avions, même depuis le tout nouveau Fujian. Le FC-31 doit combler cette lacune.

Par conséquent, l’avion dispose également d’une barre de lancement dite CATOBAR. Il est fixé à la catapulte à bord d’un porte-avions, ce qui permet de propulser l’avion dans les airs après une phase de décollage plus courte. Bien que le faisceau ne soit pas visible sur la photo ci-dessus, des images antérieures ont confirmé sa présence.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20