Chèque consommation: 64% des entreprises s’y opposent

EPA-EFE/STEPHANIE LECOCQ

Le ‘chèque consommation’ d’une valeur maximum de 300 euros, visant à soutenir le pouvoir d’achat des travailleurs et certains secteurs très durement frappés par la crise, ne séduit encore que peu de chefs d’entreprise, rapporte samedi La Libre Belgique sur la base d’une enquête menée par le prestataire de services RH Acerta.

L’étude a été réalisée durant la première quinzaine de juillet auprès de 1.079 petites et grandes entreprises. Seuls 11% des entreprises interrogées à ce stade sont favorables à l’idée d’offrir à leurs salariés un tel chèque.

À contrario, 64% des entreprises s’y opposent aujourd’hui pour deux raisons: elles estiment que le budget est insuffisant, sans oublier que d’autres types de chèques ont déjà été alloués aux employeurs.

En outre, 25% des entreprises interrogées se donnent jusqu’à la fin de cette année pour se décider.