Cette voiture électrique est capable de miner du bitcoin, de l’ethereum et du dogecoin

Daymak, un constructeur canadien de voitures électriques, a dévoilé lundi une voiture capable de miner une foule de cryptomonnaies, dont le bitcoin, l’ethereum et le dogecoin. Pour ce faire, il suffit de garer ou recharger la voiture.

La Daymak Spiritus serait la première voiture électrique dotée d’une technologie permettant de miner et de gérer des cryptomonnaies. Cette technologie est par ailleurs totalement intégrée à l’interface du conducteur.

Daymak est spécialisée dans la production de voitures électriques légères, ou LEV. L’entreprise canadienne, dont le siège est à Toronto, a dévoilé sa dernière voiture électrique ce 1er juin.

‘La Spiritus est une voiture électrique qui sortira en 2023 et sera équipée pour miner des cryptomonnaies’, indique le communiqué de presse de Daymak.

Extraction de cryptomonnaies en stationnement

Le Spiritus devrait en effet pouvoir extraire des cryptomonnaies pour le compte de son propriétaire pendant qu’elle est stationnée ou en charge. Pour ce faire, elle utilisera une technologie de minage durable que Daymak appelle le Nebular. Le Nebular est un crypto-portefeuille qui se recharge grâce à l’énergie solaire et qui, selon Daymak, ‘fournira de la valeur pendant que votre voiture est au garage, contrairement aux autres voitures qui restent là inutilement’.

Grâce à l’application Nebula Wallet, les cryptomonnaies extraites sont ensuite stockées dans la voiture, qui serait donc capable de générer et de gérer du bitcoin, de l’ethereum, du dogecoin, du cardano et bien d’autres cryptos.

Il est possible de précommander la Spiritus dès à présent et les paiements en cryptomonnaies sont bien sûr acceptés. Daymak précise qu’elle accepte le dogecoin, l’ethereum, le cardano et le bitcoin. Un leasing en cryptomonnaies est également possible.

La Spiritus coûtera un peu moins de 20.000 dollars, soit environ 16.300 euros. Il existe également un modèle ‘ultime’ à… 149.000 dollars, soit 121.900 euros. Pour ce prix-là, l’acheteur disposera d’une plus grande autonomie, d’une vitesse de pointe plus élevée et de la possibilité de recharger le véhicule sans fil.

Incroyable, mais inutile

Malgré l’impressionnante réussite technologique de Daymak, de nombreuses personnes dans l’univers crypto doutent cependant de l’utilité d’un tel gadget.

Avec la quantité d’énergie solaire disponible pour une telle voiture, il semble en effet impossible de miner suffisamment de cryptomonnaies pour pouvoir parler d’un quelconque rendement, les capacités de minage étant tout simplement trop peu puissantes.

Selon le compte Twitter ‘Documenting Bitcoin’, miner des cryptomonnaies avec une voiture électrique est ‘inutile, mais en même temps incroyable’.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés