Cette banque luxembourgeoise adopte le stablecoin USDC

À mesure que le marché du web3 évolue, pouvoir changer les monnaies fiduciaires en stablecoins constitue une étape essentielle pour les banques et les prestataires de paiement, estime Banking Circle. L’institution européenne a annoncé ce vendredi l’intégration de la bien connue « cryptomonnaie stable » USD Coin (USDC) à son arsenal techno.

Jusqu’ici, les deux entités ne partageaient que leur nom. Circle, l’entreprise américaine émettrice du stablecoin USDC, et Banking Circle, la banque de paiement luxembourgeoise. Cette dernière, division de Saxo Bank dans une vie antérieure, a établi son siège au Grand-Duché d’où elle fournit à d’autres entreprises des infrastructures de traitement de paiements. Banking Circle a développé en quelques années tout un écosystème financier, avec des ramifications à Londres, Copenhague ou encore Munich, tout en se concentrant sur les solutions numériques.

Poursuivant cette voie, Banking Circle a dévoilé ce vendredi un nouveau service lié au marché des actifs numériques, ajoutant les dollars digitaux USDC à ses outils de paiement. Une solution facile à mettre en œuvre qui « élimine le besoin d’investissements informatiques ou financiers importants pour les entreprises qui souhaitent se lancer sur le marché du web3 », assure l’enseigne.

Étape clé dans la démocratisation de la finance

« Les actifs numériques sont susceptibles d’être le ‘niveleur’ de l’économie mondiale dans les années à venir, avec le potentiel de supprimer les frictions inhérentes aux devises conventionnelles », a expliqué Mishal Ruparel, Head of Virtual Asset Services chez Banking Circle, considérant comme essentiel le fait que banques et opérateurs de paiements puissent traiter les cryptomonnaies de la même manières que les monnaies fiduciaires.

« Nous avons déjà des demandes de clients pour des paiements en cryptomonnaies, qu’ils souhaitent effectuer de manière fiable et à moindre risque. Nous allons donc offrir la possibilité de convertir des fiats en stablecoins USDC, ce qui donnera aux institutions financières la possibilité d’envoyer des fonds en stablecoins facilement et en toute conformité réglementaire », précise le responsable actifs numériques.

En dehors des circuits traditionnels

Certains persifleurs ne manqueront pas d’épingler ironiquement le sens du timing de Banking Circle, l’institution entrant dans l’économie du web3 au moment où plateformes cryptos et autres protocoles DeFi souffrent de catastrophes en série.

L’émettrice de l’USDC que la société luxembourgeoise a choisie s’est d’ailleurs vu forcée de réagir à des allégations de faillite, présentant toute son architecture comme « au bord de l’effondrement ». Ce qu’a fermement et simplement démenti le cofondateur, évoquant même une position financière plus solide que jamais.

En tout cas, Banking Circle veut offrir à ses clients les avantages « considérables » des stablecoins USDC en termes de vitesse d’exécution et de coûts. « Pour donner aux banques et aux prestataires la possibilité de faciliter les paiements en dehors des circuits traditionnels, de sortir du modèle traditionnel de correspondant bancaire et ainsi d’étendre leurs propres offres », a ponctué Mishal Ruparel.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20