Brexit: les frais de roaming de retour au Royaume-Uni?

Pour l’instant, les opérateurs maintiennent le statu quo : pas de frais de roaming entre l’UE et le Royaume-Uni – Isopix

Les opérateurs de télécommunications Proximus, Orange et Telenet indiquent que, pour l’instant, ils ne comptent pas appliquer de frais de roaming lorsque quelqu’un se rendra au Royaume-Uni, peut-on lire dans De Tijd ce vendredi.

Même si le Royaume-Uni et l’UE sont parvenus à un accord sur le Brexit, un certain nombre de choses vont changer pour ceux qui se rendront outre-Manche à partir de l’année prochaine.

L’une des nouvelles qui a fait les gros titres, et qui a une incidence directe sur les Européens, est le retrait du Royaume-Uni du programme d’échanges universitaires Erasmus.

Certains se sont peut-être inquiétés de l’instauration de frais de roaming pour les voyageurs qui se rendront au Royaume-Uni. Cela ne sera pas le cas. Du moins, pas dans un premier temps.

Les opérateurs rassurent

Après le Brexit, rien ne changera. Téléphoner, surfer et envoyer des SMS lorsque vous serez au Royaume-Uni n’engendrera pas de frais supplémentaires. La nouvelle a été confirmée par Proximus, Orange et Telenet. ‘Roam like at home’, comme dit Orange.

Cela ne coulait pas de source. Car dès que le Royaume-Uni aura définitivement quitté l’UE en janvier, il ne sera plus interdit aux opérateurs de télécommunications d’instaurer des frais d’itinérance, étant donné que l’interdiction ne s’applique qu’au sein des pays de l’Union.

Dans le même ordre d’idée, les Britanniques n’auront pas à payer de frais supplémentaires lorsqu’ils enverront des SMS, téléphoneront ou surferont dans un pays l’UE.

En revanche, on ne sait pas encore pendant combien de temps les opérateurs continueront à ne facturer aucun frais de roaming entre le Royaume-Uni et l’Union…