Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 22 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

BP, Chevron, Shell… Les rois du pétrole voient leurs milliards partir en fumée

Logo Business AM
Business

04/08/2020 | Emmanuel Vanbrussel | 4 min de lecture

Un pompier irakien tente d'éteindre un incendie provoqué par une attaque sur un pipeline de pétrole, en 2004.

Le géant pétrolier britannique BP a enregistré une perte de 16,8 milliards de dollars (14,3 milliards d’euros) au deuxième trimestre. Les autres grandes compagnies du secteur ont également dévoilé des chiffres trimestriels noirs pétrole. Florilèges.

L’année dernière, BP avait réalisé un bénéfice de 1,8 milliard de dollars sur la même période. La faiblesse des prix du pétrole et des dépréciations d’actifs sont à l’origine des pertes colossales du deuxième trimestre. Les prix de l’or noir étaient plus de deux fois moins élevés qu’il y a un an, en raison d’une baisse de la demande provoquée par la crise du coronavirus et d’une guerre des prix entre l’Arabie saoudite et la Russie au début de l’année.

BP a également annoncé dans la foulée une réduction des dividendes, la première depuis la marée noire engendrée par la plateforme Deepwater Horizon, dans le golfe du Mexique, en 2010. Les actionnaires recevront 5,25 cents par action, contre 10,5 cents au trimestre précédent.

Chevron

Le groupe pétrolier et gazier américain Chevron a déjà subi d’énormes pertes au deuxième trimestre en raison de la forte baisse des prix de l’énergie et des dépréciations de la valeur de ses actifs, notamment au Venezuela. La perte nette de Chevron s’est élevée à 8,3 milliards de dollars, contre un bénéfice de 4,3 milliards de dollars l’année précédente.

Chevron affirme qu’il y a une reprise prudente sur le marché du pétrole, mais pense que les résultats du troisième trimestre seront à nouveau affectés par la crise.

Shell

À cause de la crise du coronavirus, le groupe pétrolier et gazier Shell a enregistré au deuxième trimestre la plus grosse perte nette de son histoire: 18,1 milliards de dollars. Fin juin, la société britannico-néerlandaise avait déjà signalé qu’en raison de la crise, beaucoup moins de produits pétroliers étaient vendus et qu’il y aurait d’énormes dépréciations ponctuelles. Ces baisses de valeur se montent à 16,8 milliards de dollars.

Exxon Mobil

Enfin, l’Américain Exxon Mobil a également pris des coups. Au deuxième trimestre, la firme a enregistré une perte nette de 1,1 milliard de dollars, contre encore 3,1 milliards de dollars un an plus tôt. Exxon Mobil a également enregistré une perte trimestrielle historique, bien que plus limitée que celles de ses concurrents.

Lire aussi:

Source: Belga


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    31.016.799
  • Nombre
    de décès
    960.634
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    102.295
  • Nombre
    de décès
    9.948
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks