Biden ou pas: l’UE passe à l’action et taxe des produits ‘made in USA’

Boeing – Isopix

Dès ce mardi, une série de produits venant des États-Unis sera taxée à leur entrée dans l’Union européenne. La décision est tombée ce lundi, en représailles des sanctions américaines dans le conflit Airbus-Boeing.

Ces nouvelles taxes marquent un énième chapitre dans le conflit de longue date entre l’Américain Boeing et l’Européen Airbus. Les deux camps s’accusent mutuellement d’aides d’État illégales pour leur propre aviation.

Les États-Unis imposent depuis octobre 2019 des droits de douane sur des produits européens d’une valeur cumulée de 7,5 milliards de dollars. Mais ce n’est que le mois dernier que l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a autorisé l’UE à imposer leurs propres sanctions, pour compenser l’aide publique illégale que les autorités américaines ont donnée au constructeur aéronautique Boeing.

La victoire de Joe Biden aux élections présidentielles américaines ne semble pas avoir influencé la décision de la Commission européenne. Pourtant, plusieurs associations industrielles françaises et allemandes avaient plaidé pour un cessez-le-feu afin de permettre la création de nouvelles relations commerciales transatlantique lorsque Biden sera au pouvoir.

‘Il faut rester lucide. Malgré les déclarations de Joe Biden, certaines positions américaines comme les lois extraterritoriales ou le blocage de l’OMC ne sont pas éloignées de celles de Donald Trump’, a expliqué Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur en France au journal Les Echos. En outre, ces taxes pourront aussi faire bras de levier lors des prochaines négociations transatlantiques.

La décision avait déjà été reportée après les élections, mais comme aucun signal n’a été envoyé par les Américains pour parvenir à un accord, la Commission s’est finalement lancée ce lundi.

‘Made in USA’

La décision de l’OMC qui a permis la création de nouveaux droits de douane donne droit à des mesures punitives d’une valeur de 4 milliards d’euros. Les avions de Boeing seraient évidemment taxés, mais pas seulement. Toute une liste de produits agricoles et industriels sera imposée à hauteur de 25%. On retrouve par exemple: le ketchup, les tracteurs, le tabac, le Saumon, le jus d’orange congelé, les patates douces, les cacahuètes, etc.

Opinions divergentes

Tous les pays de l’Union européenne ne sont toutefois pas d’accord avec ces nouvelles taxes. Pour l’Allemagne, il est plus intéressant de relancer les relations commerciales avec les États-Unis plutôt que d’aggraver le conflit commercial vieux de 16 ans. Nos voisins veulent absolument éviter l’escalade.

Le commissaire européen au Commerce, Valdis Dombrovskis affirme que ce n’est pas son but. ‘Nous exerçons le droit que nous a donné l’OMC. Et nous sommes prêts à retirer ou suspendre ces droits de douane à tout moment’, a-t-il déclaré.