Avis aux acheteurs compulsifs: le kakeibo japonais peut sauver vos finances

Isopix

La méthode japonaise du kakeibo, que l’on peut traduire par ‘livre de compte des ménages’, peut vous aider à mieux gérer votre argent en vous évitant les achats impulsifs.

Inventée en 1904 par Hani Motoko, première femme journaliste du Japon, la méthode du kakeibo a pour but de vous aider à mieux gérer vos finances. Pour la mettre en œuvre, nul besoin de tableau, tableur ou appli, un cahier et un crayon suffisent.

L’idée qui sous-tend le kakeibo est de vous aider à mieux appréhender votre relation à l’argent en tenant à jour vos rentrées et vos sorties. Mais ce qui fait la particularité de cette méthode, c’est qu’elle souligne l’importance de l’écriture à la main comme une approche méditative des processus qui régissent vos habitudes de dépenses.

Lire aussi: Les jeunes seraient plus consuméristes que leurs parents

En ai-je vraiment besoin?

Selon la méthode du kakeibo, il est également important de se poser les questions suivantes avant d’acheter des articles non essentiels, surtout sur un coup de tête. Le but est de vous inciter à réfléchir, à prendre le temps de poser un choix conscient et de vous affranchir de votre impulsivité.

  • Puis-je vivre sans cet article ?
  • Vu ma situation financière, puis-je me le permettre?
  • En aurai-je l’utilité?
  • Ai-je l’espace nécessaire?
  • Comment l’ai-je trouvé? Dans un magazine? En flânant dans une boutique?
  • Quel est globalement mon état émotionnel aujourd’hui? Calme? Stressé? De bonne humeur? Déprimé?
  • Comment est-ce que je me sens à l’idée de l’acheter? Heureux? Excité? Indifférent?
  • Et combien de temps ce sentiment va-t-il durer?

Lire aussi: Contre le changement climatique, le ‘köpskam’ suédois menace l’industrie de la mode

Patience

Et si cela ne suffit pas à tempérer votre fièvre acheteuse, l’article de CNBC propose d’autres stratégies, dans la même veine, qui peuvent être adoptées:

  • Patientez 24 heures. Si vous avez toujours envie d’acheter un article lendemain, et que vous en avez les moyens, alors faites-le.
  • Ne laissez pas les promotions vous avoir. Demandez-vous si vous auriez vraiment acheté cet article au prix plein?
  • Consultez régulièrement votre compte en banque.
  • Privilégiez le cash à la carte de crédit. Cela vous donnera une plus grande conscience de vos dépenses.
  • Placez un pense-bête dans votre porte-monnaie.
  • Modifiez les habitudes qui vous poussent à dépenser votre argent de manière impulsive.

Lire aussi: Le Black Friday est désormais un phénomène en Belgique: la preuve en chiffres