Aux États-Unis, les vieux sont au pouvoir… et ce sont les jeunes qui les y mettent

Si Joe Biden a pu devenir le plus vieux président des Etats-Unis, c’est notamment grâce aux jeunes électeur – Isopix

Tous ceux qui ont suivi la prestation de serment du nouveau président américain Joe Biden n’ont pas pu s’empêcher de le remarquer. Le président et les dirigeants du Congrès ont tous plus de 70 ans. De nombreux autres postes hauts placés sont également occupés par des septuagénaires, voire même des octogénaires.

Avec le démocrate Chuck Schumer, le Sénat américain s’est doté d’un jeune leader de la majorité. Il n’a que 70 ans. Schumer remplace le républicain Mitch McConnell, qui va sur ses 79 ans. McConnell (sur la photo, salué par Joe Biden lors de la cérémonie d’investiture de ce dernier) restera le leader des républicains (désormais minoritaires) au Sénat et jouera donc un rôle crucial dans le processus de destitution de l’ancien président Trump (74 ans).

À la Chambre des représentants, Nancy Pelosi (80 ans) continue de régner en tant que leader de la majorité. Elle a deux ans de plus que le président Joe Biden (78 ans). Le Washington Post a calculé que Biden, McConnell et Pelosi comptent ensemble pas moins de 114 années de service au plus haut niveau politique aux États-Unis.

La gérontocratie américaine semble donc plus vivante que jamais. La vice-présidente Kamala Harris est considérée par certains comme une représentante de la jeune génération. Mais elle a déjà 56 ans. Le sociologue Ive Marx a fait remarquer sur Twitter que beaucoup d’autres septuagénaires et octogénaires sont également dans les hautes sphères du pouvoir. Le populaire infectiologue Anthony Fauci (80 ans) en est l’un des exemples les plus frappants.

Jeunes électeurs

Selon plusieurs politologues américains, l’explication de ce phénomène ne réside qu’en partie dans le vieillissement de l’électorat. Il est vrai que l’électeur américain moyen a environ 50 ans aujourd’hui, contre 44 en 1996. Les électeurs plus âgés se présentent davantage aux élections et sont plus susceptibles de choisir des noms familiers.

Mais dans le cas de Biden, les vrais game changers ont été les jeunes gens non blancs, selon les chercheurs. L’exemple le plus clair que les vieux politiciens peuvent avoir de jeunes sympathisants est celui du démocrate de gauche Bernie Sanders (79 ans). Ses idées sont étroitement liées à celles de la véritable jeune génération, dirigée par Alexandria Ocasio-Cortez, 31 ans.

L’alliance que Biden a conclue avec son ancien rival Sanders est l’un des moyens par lesquels il a réussi à attirer des millions de jeunes électeurs. Selon une étude de l’Université Tufts, il a été essentiel au démocrate que les électeurs de moins de 24 ans votent pour lui en Arizona, en Géorgie, dans le Michigan et en Pennsylvanie. Comme le résume le Washington Post, ‘Les plus jeunes électeurs ont contribué à l’élection du plus vieux président de tous les temps’.