Artemis I revient sur Terre après avoir parcouru 2 millions de kilomètres

Dimanche soir, la capsule spatiale Orion, qui a été lancée vers l’espace le 16 novembre, revient sur Terre.

Pourquoi est-ce important ?

La mission Artemis I a pour but de prouver que le Space Launch System (SLS) de la NASA, la plus grande fusée jamais construite, est capable d'envoyer des engins spatiaux vers la lune. Après avoir été reportée à plusieurs reprises, la mission a finalement réussi. Il s'agit d'une bonne nouvelle pour l'agence spatiale américaine, car le développement du SLS a pris des années de plus et a coûté beaucoup plus cher qu'espéré initialement.

L’essentiel : la capsule touchera l’océan Pacifique vers 18h40, heure belge.

  • La procédure d’atterrissage commencera vers 18 heures, heure belge.
  • Le module de service européen (ESM), un module qui propulse et alimente le vaisseau spatial Orion, sera déconnecté de la capsule Orion à peu près à ce moment-là. Il devrait brûler en toute sécurité dans l’atmosphère de la Terre.
  • Environ 20 minutes plus tard, Orion entrera dans l’atmosphère pour la première fois. Le vaisseau spatial aura une vitesse d’environ 40.000 kilomètres par heure.
  • Au cours de cette phase, l’un des tests les plus cruciaux aura lieu. C’est à ce moment-là que le bouclier thermique, qui est censé protéger les astronautes lors de l’atterrissage, sera testé. Orion sera exposé à des températures allant jusqu’à 2.800 degrés Celsius pendant l’atterrissage.
  • Une fois entré dans l’atmosphère, le vaisseau spatial sera ralenti par la friction. Pour ralentir suffisamment Orion, le vaisseau spatial sera sorti de l’atmosphère et ramené dans celle-ci, comme une pierre qui rebondit sur l’eau.

Parachutes

Ensuite : Après la deuxième rentrée atmosphérique, le vaisseau spatial utilisera un certain nombre de parachutes pour décélérer davantage vers 18h35.

  • Environ cinq minutes plus tard, la capsule Orion se posera dans l’océan Pacifique. La vitesse du vaisseau spatial sera alors de seulement 30 kilomètres par heure.
  • L’Orion sera observé pendant environ deux heures après l’atterrissage, pour voir si tout a bien fonctionné.
  • Vers 21 heures, heure belge, la capsule sera ensuite récupérée. Une demi-heure plus tard, la NASA donnera des explications lors d’une conférence de presse.

Voyage de 25 jours

Le vol : Ce sera la fin d’un voyage qui a duré 25 jours. Pendant cette période, la capsule Orion est passée plusieurs fois autour de la lune.

  • Par deux fois, il s’est approché très près de la surface du corps céleste.
  • Le 28 novembre, la capsule a atteint sa distance maximale de la Terre, soit quelque 434.000 kilomètres. L’Orion a ainsi voyagé plus loin que tout autre vaisseau spatial construit pour les humains. Le précédent record avait été établi par Apollo 13 en 1970.
  • Toutes sortes de choses ont été testées pendant la mission. Le premier et le plus important était de prouver que le SLS fonctionne. La capsule Orion et l’ESM ont également été testés.
  • À bord se trouvaient également trois mannequins équipés de milliers de capteurs. Ils ont été utilisés pour vérifier le degré de sécurité de la mission pour les astronautes. Entre autres choses, il mesurait la quantité de radiations auxquelles les voyageurs seraient exposés.

(CP)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20