Après l’Asie, Apple se tournerait vers l’Allemagne pour son Apple Car: un constructeur prestigieux est évoqué

Pour sa voiture, Apple Car pourrait bien conclure un partenariat avec BMW – Photo: Jan Woitas/dpa-Zentralbild/dpa

Les rumeurs au sujet de l’Apple Car vont bon train. La principale interrogation du moment concerne le constructeur vers lequel la firme américaine se tournera pour produire sa voiture. Après les démentis de Hyundai et de Kia, il apparaît que Apple pourrait s’allier une entreprise allemande.

Alors qu’on pensait Apple tout proche de conclure un accord avec Hyundai et Kia, les deux constructeurs ont chacun nié leur implication dans le projet. Hyundai a déclaré que ‘rien n’avait été décidé’. Kia est allé plus loin, indiquant qu’il n’y avait même pas de ‘discussion avec Apple’.

Suite à cette annonce conjointe, les analystes ont donc cherché à savoir quelles étaient les autres pistes pour Apple. Et un nom revient régulièrement: celui de BMW. D’après les analystes de Sanford C. Bernstein, l’entreprise allemande ferait même figure de ‘partenaire idéal’ pour la firme de Cupertino.

‘Les deux sociétés ont une prétention à l’innovation de premier plan, un brand equity (capital-marque) et un design supérieurs et sont excellentes dans la fabrication mondiale et la gestion de la chaîne de valeur’, ont expliqué les analystes Arndt Ellinghorst et Toni Sacconaghi dans un rapport, cités par Bloomberg.

Les têtes pensantes d’Apple et de BMW se sont déjà côtoyées par le passé. Il y a cinq ans, Tim Cook avait visité le siège munichois du constructeur automobile. D’autres hauts responsables d’Apple se sont également rendus à l’usine de Leipzig de BMW afin d’y étudier la construction de la voiture électrique i3.

Avant d’acter une potentielle collaboration avec Apple, BMW devra tout de même y réfléchir à deux fois. Comme le soulignent les analystes, il y a fort à parier que l’Apple Car attirera une clientèle attirée par le haut de gamme, semblable à celle du constructeur allemand. Et aucun constructeur ne voudra ‘devenir un simple facilitateur pour l’un des acteurs technologiques les plus importants et les mieux équipés financièrement au monde’.