Après la tempête, les marchés boursiers européens remontent à leur tour

Isopix

Les bourses européennes ont ouvert mardi avec un bénéfice après la dégringolade de lundi, avec les pertes les plus importantes depuis la crise financière de 2008.

Les bourses européennes se sont ouvertes avec des bénéfices entre 1 et 2 %. Le Stoxx Europe 600, un indice européen à large base, a également augmenté d’1 % à l’ouverture. Après une heure de négociation, les bénéfices ont augmenté. Les taux du Bel20 sont supérieurs de plus de 4 %, et ailleurs en Europe, les bénéfices augmentent également. Le Stoxx Europe 600 représente 3 % des bénéfices.

A Paris, le CAC 40 a repris quelques couleurs au lendemain de sa pire journée depuis la crise de 2008, avec une hausse de 1,29% à l’ouverture. A Francfort, le Dax, qui avait lui connu son jour le plus noir depuis le 11 septembre 2001, a suivi la même tendance (+1,14%). Du côté de la City, le FTSE affichait un rebond de 1,59% en début de séance.

La bourse russe chute de plus de 10 %

La bourse russe s’est par contre effondrée mardi. Alors que de lourdes pertes ont été enregistrées ailleurs dans le monde ce lundi, la Bourse de Moscou était fermée en raison d’un jour férié. La combinaison de la chute des prix du pétrole et de la crainte de l’impact du coronavirus a également atteint la bourse de Moscou mardi, qui a perdu jusqu’à 12,7 %. Les compagnies pétrolières et gazières, en particulier, ont perdu du terrain. Rosneft a perdu 14,3 %, Lukoil près de 13 % et Gazprom un peu plus de 10 %.

À la bourse de Tokyo, l’indice Nikkei a terminé mardi avec un bénéfice. Les investisseurs espèrent des incitations de la part de leur propre gouvernement et de celui des États-Unis en réponse à l’épidémie de coronavirus. Contre la cloche de clôture, la bourse japonaise a compensé les pertes subies plus tôt dans la journée. Le Nikkei a augmenté de 0,85 % et le Topix, qui a une large base, a gagné 1,3 %.

Lire aussi: