Apple a fermé boutique dans le pays, mais la Russie devrait bel et bien pouvoir s’arracher le nouvel iPhone

Avec un système d’importation qui ne requiert pas le consensus de la marque en question, la Russie continue à importer des biens de consommation occidentaux, dont les producteurs ou vendeurs officiels ont cependant quitté le pays comme réponse à la guerre.

En mars, à peine une semaine après le début de la guerre en Ukraine, Apple a arrêté de vendre ses produits en Russie. Ce mercredi, la firme à la pomme a annoncé l’iPhone 14, tant attendu par ses fans, lors de sa traditionnelle keynote. On pourrait alors imaginer que les fans russes de la marque ne pourraient pas mettre la main sur un exemplaire de ce smartphone convoité, mais ce n’est pas le cas.

 » Pourquoi pas ? Si les consommateurs veulent acheter ces téléphones, oui. Il y aura l’opportunité », explique Denis Mantourov, ministre russe du commerce, relayé par CNN Business.

Disponibles presque comme avant

Les iPhone, qui profitent toujours d’une certaine hype sur le marché, surtout lors de la sortie d’un nouveau modèle, continueront donc à trouver leur chemin vers la Russie, que le fabricant le veuille ou non. En fait, dès le début de la guerre et l’exode des entreprises occidentales, la Russie a instauré un système où un importateur peut toujours livrer un produit dans le pays, sans que la marque ne doive donner son accord. Un système qui permet aussi d’importer des produits de luxe et même des voitures et qui selon Mantourov pourrait atteindre un total de 16 milliards de dollars cette année. A titre de comparaison : en 2021, cela aurait équivalu à 4% des imports, mais en 2022, avec les sanctions entre autres, les importations ont fortement été réduites, et cette part pourrait ainsi être plus élevée.

Ainsi, ce jeudi matin, de premiers iPhones étaient déjà disponibles à la prévente, notamment auprès du groupe de télécom MTS, pour 84.990 roubles, ou 1.398 dollars, pour la version de 128 Go. Cependant, la marque ajoute que les livraisons pourraient prendre jusqu’à 120 jours, ou quatre mois environ. Elle se gardertait le droit d’annuler les commandes si les importations s’avéraient finalement trop compliquées.

Aussi, bien qu’Apple ait officiellement quitté le pays, ses anciens produits sont aujourd’hui encore disponibles chez les revendeurs. La marque est peut-être partie, mais l’engouement pour ses produits est restée.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20