Apple et de Tesla: premiers de la classe en 2021, mais les mauvais élèves de 2022

Apple et Tesla ont connu une bonne année 2021 à la bourse. Mais l’avenir sera moins rose, analysent des experts. Les revenus d’Apple, et donc ses bénéfices par action (EPS, earnings-per-share), n’augmenteront plus si rapidement qu’actuellement. La volatilité de Tesla, malgré ses revenus et EPS qui devraient fortement augmenter, découragera des investisseurs et fera baisser le prix de l’action.

Une année éblouissante, en effet. L’action d’Apple a gagné 35% depuis le début de l’année, 47% depuis un an, et l’entreprise est à deux doigts de dépasser le jalon des trois billions de dollars en valeur marchande. Mais hélas, selon les estimations de Goldman Sachs, citées par MarketWatch, l’année prochaine, la fête sera finie. Pour les actions d’Apple, comme pour celles de Telsa.

Sur l’année 2021, les actions de Tesla et d’Apple étaient parmi les chevaux de trait du S&P 500, qui a connu une augmentation de 25% sur l’année. L’action de Tesla a aussi connu des chiffres phénoménaux sur l’année 2021, avec une augmentation de plus de 50%. Entre fin juillet et début novembre, son prix a même quasiment doublé.

cours de l’action Tesla, depuis le début de l’année. Crédit: Business AM, actus boursières

Un marché réduit

Les analystes s’attendent alors à une mauvaise année pour ces deux actions notamment, et cela car ils sont pour une part très importante dans le S&P 500. Le top 5 de cet indice boursier (Microsoft, Alphabet/Google, Apple, Nvidia et Tesla) est responsable pour un tiers de l’augmentation des chiffres de 2021. Et si on calcule depuis la fin avril jusqu’au 9 décembre (où s’arrête le calcul de Goldman Sachs), l’augmentation a été de 13%, où le top 5 est responsable pour 51%. Pour vous donnez une idée, sur l’année, le top 25 est responsable pour seulement 58% de l’augmentation, pas une énorme différence.

L’expert à la tête de l’étude, David Kostin, analyse qu’au cours des derniers mois, « la taille du marché s’est considérablement réduite ». C’est-à-dire que les investisseurs ont de plus en plus concentré leur argent, ainsi que leurs risques, dans les plus importantes entreprises de la tech.

Apple et Tesla : un mauvais cru 2022

Un des facteurs qui pèsera sur la mauvaise année de Tesla sera la volatilité, qui va de pair avec une croissance rapide des géants de la tech. Nvidia par exemple a connu son high, moment où le prix était le plus élevé, le 22 novembre, et a chuté de 18% depuis. Sur l’année 2021, Tesla a connu trois périodes de marché baissier. Depuis sa plus forte valeur le 4 novembre, l’action a perdu 23%.

Les experts analysent les données de ces 25 entreprises, selon trois facteurs : l’estimation du taux de croissance composé (augmentation des revenus de l’entreprise), l’estimation des bénéfices par action, et comme dernier facteur, « l’opinion ».

Sur le premier facteur, ils estiment que les revenus d’Apple, sur les deux ans à venir, ne vont augmenter que de 5,8%. A titre de comparaison, les revenus avaient augmenté de 29% entre le troisième trimestre 2020 et le troisième trimestre 2021.

Pour les EPS, ils vont augmenter pour Apple, mais pas de manière aussi spectaculaire que ce qu’on pourrait imaginer, au vu de la bonne année 2021. Des 5,64 dollars (estimés) en 2021, ils passeront à 6,27 dollars en 2023, après 5,85 dollars pour 2022. En 2020, ils étaient de 3,28 dollars.

Stagnation et baisse du prix de l’action

Finalement, dans la partie « opinion », ils voient l’évolution, via ces différents facteurs, du prix de l’action. Et là, dans un an, ils voient l’action d’Apple toujours au même prix que celui d’aujourd’hui, à savoir 174,35 dollars. Par contre l’action de Tesla, ils la voient baisser. De 958 dollars, elle passera à 860, une perte de 10% (même si dans les deux premiers points, Tesla devrait faire des augmentations spectaculaires, ce qui décourage plus de la moitié des analystes de l’étude à investir, la plus forte du top 25.

La seule autre estimation dans le rouge est Pfizer : sans la pandémie (que les analystes voient terminée d’ici-là), plus besoin de vaccins et de médicaments, donc l’action chutera de 3%. A l’opposé, le top 2 de cette liste sont alors Nvidia et Amazon, où le prix de l’action devrait gagner 21%.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20