Accord en vue pour la vente de la célèbre marque de lingerie Victoria’s Secret

Anthony Behar/Sipa USA

L Brands s’apprête à vendre sa marque Victoria’s Secret à la société de capital-investissement Sycamore Partners, dans le cadre d’un accord qui pourrait être annoncé dès la semaine prochaine, affirme CNBC.

Nous vous l’annoncions il y a peu, et cela semble se confirmer: Victoria’s Secret, l’une des plus célèbres marques de lingerie au monde, va être mise en vente. Vivement critiqué pour ses liens avec le criminel sexuel Jeffrey Epstein et les performances en chute libre de Victoria’s Secret, le patron de la maison-mère L Brands, Les Wexner, serait proche de conclure un deal avec Sycamore Partners.

On ignore encore quel rôle jouera Wexner à l’avenir et s’il conservera sa place de dirigeant, comme la société le souhaitait initialement. Mais cet accord avec Sycamore, déjà évoqué en janvier par le Wall Street Journal, pourrait signifier le départ de celui qui est à la tête de l’entreprise depuis 1963.

Ce sont les chiffres en chute libre de Victoria’s Secret qui ont précipité cette volonté de vendre la marque, à son apogée au début des années 2000. Les actions de L Brands ont baissé de près de 10% l’an dernier. De 29 milliards de dollars en 2015, la marque a fondu à seulement 6 milliards en moins de 5 ans. Les mauvaises ventes de Victoria’s Secret ont aussi pesé sur la performance de L Brands, qui a enregistré une perte nette de 228 millions d’euros dans ses résultats du troisième trimestre.

Redynamiser la marque

L’achat de VS signifierait pourtant un pari bien juteux pour Sycamore. Selon NPD, les soutiens-gorge représentent un secteur à 7,2 milliards de dollars. Et malgré les mauvaises ventes, la marque a tout de même réalisé un chiffre d’affaires d’environ 7,4 milliards de dollars l’année dernière, selon Factset. Sycamore a par ailleurs un passé commun avec le prédécesseur de L Brands, Limited Brands: en 2011, Sycamore a pris 51% de participation dans Mast Global Fashions, la branche d’approvisionnement de Limited Brands.

La responsabilité de redynamiser la célèbre marque de lingerie pèsera cependant sur le futur acheteur. Critiquée pour sa vision archaïque de la femme et son manque de diversité, Victoria’s Secret doit se réinventer si elle veut séduire à nouveau.

‘Les anges en enfer’

Après l’annulation de son défilé annuel, VS est au cœur d’un nouveau scandale… dénoncé par ses propres mannequins. Plusieurs anciens ‘Anges’ ont signé une lettre incendiaire reprise dans une enquête du New York Times début février. Intitulée ‘Angel’s in Hell: The Culture of Misogyny Inside Victoria’s Secret’, elles y dénoncent l’ambiance misogyne et le harcèlement dont elles ont été victimes ou témoins. On retrouve parmi les principaux mis en cause Ed Razek, haut responsable dont les commentaires grossophobes et anti-transgenres l’avaient poussé à la démission en août dernier… Mais aussi le grand chef Les Wexner, accusé d’avoir dénigré à maintes reprises les femmes.

Lire aussi: