A l’instar de la Belgique, la France prépare son plan reconfinement: en voici les grandes lignes

EPA

En cas de deuxième vague non maîtrisée, les États veulent se préparer à un reconfinement potentiel. La Belgique table dessus depuis une dizaine de jours. La France également, et ce plan serait même fin prêt.

Selon l’immense majorité des experts, une deuxième vague fait peu de doutes. Le tout est d’en limiter l’ampleur pour éviter une nouvelle saturation des hôpitaux. Une situation que la Belgique n’a pas vraiment connue, mais son nombre de décès par habitant, le plus élevé au monde (suivant des méthodes de calcul plus larges), l’incite à la prudence.

Le 2 mai dernier dans Le Soir, la cheffe du groupe d’experts et du Service des Maladies infectieuses de l’hôpital universitaire d’Anvers l’affirmait sans détour: il faut se préparer à une deuxième vague et à un potentiel reconfinement. ‘Il ne faut pas forcément l’attendre pour l’automne, la vague pourrait aussi survenir pendant l’été’, précisait-elle.

En Belgique, ce plan n’a toutefois pas encore été rendu public. On sait qu’une circulaire prévoit un renforcement de lits Covid-19 dans les hôpitaux, sans plus de détails.

France

En France, selon les dires de Jean Castex, responsable en charge du déconfinement, un plan reconfinement serait prêt: ‘En l’absence, à brève échéance, de vaccin ou de solution curative, la population française demeure vulnérable à une reprise de l’épidémie’, rejoignant ainsi la position de l’experte belge.

Son rapport de 68 pages a été rendu public ce lundi. On peut y dégager quelques grandes lignes:

  • Le réconfinement pourrait s’opérer localement, de manière immédiate.
  • Un reconfinement aura lieu en cas de doublement du nombre de contaminations.
  • Ce reconfinement pourrait intervenir avant le 2 juin, date de fin de la première phase de déconfinement.
  • Les nombre de lits en soins intensifs doit pouvoir raugmenter très rapidement (de 24 à 72 heures).
  • L’état de fatigue du personnel hospitalier devra être surveillé.
  • Il faut prévoir déjà des mécanismes d’accompagnements économiques, sociaux et psycho-sociaux.

Procédant par palier, la Belgique entamera sa prochaine phase de déconfinement le 16 mai prochain. Les écoles, les marchés, les coiffeurs, les musées et les zoos seront entre autres concernés.