50% de CO2 en moins d’ici 2030: un objectif réaliste pour les États-Unis?

Joe Biden Podcast Video
Joe Biden – Isopix (Foto: Shutterstock)

Les États-Unis n’ont pas encore dévoilé leur plan pour lutter contre le réchauffement climatique. Mais un groupe d’associations environnementales a déjà annoncé ce qu’il attendait : une diminution de 50% des émissions de CO2, par rapport à 2005, d’ici 2030. Il ne reste donc plus que 9 ans. Pour cette coalition, c’est un objectif ambitieux mais réaliste.

Le président américain Joe Biden dévoilera le 22 avril, Jour de la Terre, ses objectifs climatiques pour les États-Unis. Il a toutefois révélé quelques informations sur son plan. Biden envisage d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Et il espère, grâce à son plan et au leadership américain, pousser d’autres pays, qui ne se sont pas encore engagés, vers des politiques plus respectueuses de l’environnement.

Mais à l’heure actuelle, les États-Unis ont pris énormément de retard avec la présidence de Donald Trump, qui refusait de croire au réchauffement climatique. Plusieurs grands pays ont déjà annoncé des plans ambitieux, tels que la Chine, l’Union européenne ou encore le Japon.

Plusieurs associations environnementales américaines ont donc donné leur vision d’un plan fort pour leur pays. Pour elles, il est fondamental que les États-Unis annoncent une baisse d’au moins 50% des émissions de CO2 – par rapport à 2005 – d’ici la fin de la décennie. Seul un objectif aussi important donnera l’impulsion nécessaire aux entreprises – mais aussi aux pays dépendants des États-Unis – de lutter réellement contre les changements climatiques

‘Ambitieux mais réalisable’

‘C’est ambitieux mais également réalisable’, a assuré Nat Keohane, vice-président de l’Environmental Defense Fund. ‘Nous devons montrer que les États-Unis apportent tout ce qu’ils peuvent dans ce combat.’

Nathan Hultman, fondateur du Center for Global Sustainability à l’université du Maryland, ne cache pas qu’il s’agira d’un véritable ‘défi’. Mais il assure que c’est réalisable en proposant un plan pour ‘l’ensemble de la société’.

Un rapport de l’Environnemental Defense Fund a proposé quelques mesures phares qui devraient figurer dans le plan climatique.

  • Toutes les nouvelles voitures doivent être zéro émission à partir de 2035.
  • Les sources d’énergie doivent devenir durables en passant, par exemple, par l’éolien ou le solaire.
  • Les émissions de méthanes des forages pétroliers et gaziers doivent être mieux réglementées.

Toutefois, ces propositions donnent des objectifs à long terme, alors que les associations voudraient un changement clair en moins de 10 ans. Si Joe Biden propose effectivement de diviser par deux les émissions de CO2 d’ici 2030, son plus grand défi sera certainement de changer les mentalités. Les Américains sont l’une des populations les plus sceptiques au monde face au changement climatique. Et cela alors qu’ils en sont victimes chaque année (feux de forêt, inondations, vague de chaleur, etc.). Mais si Biden arrive effectivement à poursuivre cet objectif, il deviendra un exemple pour tous les pays du monde.