5 astuces pour organiser votre changement de carrière pendant la pandémie

(pixabay)

Si vous pensiez à changer de job, peut-être que la crise du coronavirus a quelque peu calmé vos ardeurs. Pourtant, c’est surement le meilleur moment pour réfléchir à ce que vous souhaitez faire dans le futur.

Il est vrai que la crise économique et le confinement ne poussent actuellement pas les employeurs à engager des nouvelles personnes. Mais vous pouvez profiter de cette période un peu plus calme pour vous concentrer sur vos attentes. Avec ces 5 conseils, vous serez totalement prêts lorsque vous pourrez sauter le pas.

Et si par malheur, vous êtes directement impactés par l’insécurité de l’emploi, ces astuces vous permettront de rebondir plus rapidement en cas de perte de votre boulot.

1. Faire le point

Avant de changer de métier, vous avez besoin de réfléchir à votre situation. Quels sont les aspects de votre boulot qui vous plaisent? Qu’est-ce qui ne vous plait pas? Qu’auriez-vous besoin de plus pour vous sentir mieux? Quelles sont les choses qui ne vous sont pas indispensables?

Vous serez clairs avec vous même et dès que vous partez dans une nouvelle voie, vous pouvez revenir à cette liste et de cette manière vérifier si vous ne tombez pas dans les mêmes travers. Réfléchissez aussi aux valeurs qui sont essentielles dans votre vie. Au moment de faire vos candidatures, vous saurez quelles entreprises vous correspondent le mieux.

En même temps, vous pouvez aussi faire la liste de toutes les compétences que vous avez acquises lors de votre dernier travail. Pensez bien à toutes les facettes de votre job afin de n’oublier aucune compétence. Ce sont parfois celles qui vous semblent insignifiantes qui peuvent faire toute la différence.

2. Élargir votre éventail des possibilités

Avec la liste de compétences que vous venez de faire, vous allez vous rendre compte que vous êtes capables de plein de choses. Alors lorsque vous réfléchirez à votre futur plan de carrière, n’ayez pas qu’une seule option de travail.

‘Même dans des temps plus heureux, le changement de carrière n’est jamais un processus parfaitement linéaire. C’est un voyage d’exploration forcément compliqué’, explique Herminia Ibarra, professeur à la London Business School et auteur de Act like a leader, think like a leader.

Faites une liste de tous les métiers qui pourraient vous intéresser, même s’ils ne sont pas tous réalistes. Ils peuvent vous amener vers des opportunités que vous n’auriez pas imaginées.

3. Prendre du temps pour soi

Changer de carrière est un moment très stressant car vous quittez une routine familière pour aller vers un avenir incertain.

Vous avez besoin de vous poser de temps en temps, d’une part pour emmagasiner toutes les nouvelles informations et, d’autre part, pour faire le point sur vos émotions et les calmer si elles vous déstabilisent. Vous pourrez ainsi reprendre du bon pied.

Ce temps de pause permet aussi de réfléchir à l’avancement de votre projet et de vérifier que vous partez vers quelques chose qui vous plait et qui répond à votre besoin de changement.

Et ce sera plus que bénéfique pour la suite car lorsque vous entreprendrez vos recherches, vous aurez plus confiance en vous et vous serez plus motivé. Cela se verra dans votre attitude. Vous donnerez envie à vos partenaires et aux employeurs de vous faire confiance à leur tour.

4. Continuer d’apprendre

Le monde va tellement vite. Il y a sans cesse de nouvelles technologies qui sortent, de nouvelles méthodes de travail qui sont publiées, de nouvelles connaissances qui sont révélées. Vous aurez toujours quelques chose à apprendre pour vous améliorer dans l’un ou l’autre domaine.

Il vous faudra aussi peut-être développer de nouvelles compétences pour atteindre le job qui vous fait rêver.

Selon le psychologue K. Anders Ericsson, il faut au minimum s’entraîner 10.000 heures dans une discipline pour arriver à un bon niveau d’expertise. Apprendre et acquérir des compétences demandent donc du temps. Cette période de confinement qui a mis la vie sociale sur pause vous offre du temps libre pour vous améliorer.

5. Faire jouer ses contacts

Trouver un boulot, à part si vous êtes dans un secteur en pénurie, ce n’est pas chose aisée. Ne restez donc pas seul pour faire ce cheminement. Même si aujourd’hui il est compliqué de se rencontrer autour d’un café, presque tout le monde est désormais joignable en ligne ou par téléphone.

Le site CNBC propose une petite astuce pour choisir les personnes à contacter: prenez une personne avec qui vous étiez proches dans le temps mais avec qui, sans le vouloir, vous avez pris de la distance, comme une ancienne collègue, par exemple. Cette personne sera une bonne conseillère car elle aura un regard extérieur sur votre vie et pourra donc juger de manière plus objective. Mais vous serez assez proches pour qu’elle s’intéresse vraiment à vous et tente de vous aider.

Mais n’hésitez pas non à aller vers de nouvelles personnes, surtout si vous changez de carrière du tout au tout. Ces nouvelles rencontres vous permettront d’intégrer petit à petit le secteur qui vous intéresse. Avec la crise, il sera compliqué de se rendre à des événements d’entreprise ou à des workshops. Mais les outils en ligne peuvent vous aider. LinkedIn est un réseau social qui vous permet de regrouper toutes vos relations professionnelles. Mais vous pouvez aussi utiliser Sharp, un site de rencontre professionnelle. Il suffit d’encoder nos centres d’intérêt et l’application vous met en contact avec des personnes dans ce domaine.