100 euros par mois : les Français à faibles revenus vont pouvoir rouler en voiture électrique

La France prépare un plan pour subventionner la location de voitures électriques, afin de les rendre accessibles aux ménages français à faibles revenus. De cette manière, le gouvernement français répond aux engagements du président Macron lors de la campagne présidentielle.

Les voitures électriques, bien que l’avenir pour beaucoup, sont encore aujourd’hui inaccessibles pour de nombreux portefeuilles, et ce, malgré les subventions actuelles octroyées par l’État. Pour remédier à cela, le gouvernement français travaille sur un programme de subvention permettant aux ménages à faibles revenus de pouvoir louer un véhicule électrique pour 100 euros par mois seulement, a annoncé le ministre du Budget Gabriel Attal, sur la chaine LCI.

Cent euros, c’est moins que le montant que beaucoup de personnes dépensent par mois en essence, a-t-il ajouté. Pour l’heure, le gouvernement français travaille sur la rapidité à laquelle la mesure peut être déployée, mais aussi sur le volume de voitures électriques disponibles pour mettre en place ce projet.

Promesse tenue

Le président Macron est donc sur la bonne voie pour tenir la promesse qu’il a faite durant la campagne présidentielle. L’homme avait en effet promis de créer un programme de location parrainé par l’État afin de permettre aux ménages à faibles revenus de pouvoir s’offrir – ou plutôt de louer – une voiture électrique, en réponse aux critiques selon lesquelles ce type de véhicules était encore hors de portée pour beaucoup, malgré les primes et subventions.

Les Français et Françaises peuvent en effet obtenir jusqu’à 6.000 euros de subventions pour l’achat d’une voiture électrique coûtant moins de 47.000 euros – ce qui est déjà un sacré montant –, rappelle Bloomberg. À cela s’ajoutent encore l’une ou l’autre prime possible, mais la somme à prévoir pour l’achat d’un tel véhicule reste conséquente et impossible à débloquer pour de nombreuses personnes.

Une aubaine pour les constructeurs européens

Quant aux détails, il faudra attendre la présentation officielle du programme pour les connaitre. D’ailleurs, concernant les modèles de voitures qui seront proposés dans le cadre de plan, on peut aisément imaginer que Paris optera principalement pour des modèles de constructeurs européens, notamment Renault, Volkswagen, Peugeot ou encore Citroën. Une aubaine pour ces derniers.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20