Y aura-t-il finalement une nouvelle réduction des accises sur le diesel et l’essence ?

Le prix de l’essence a atteint un niveau record jeudi. Cela augmente la pression sur le gouvernement pour qu’il intervienne. Vincent Van Peteghem (CD&V), ministre des Finances, est déjà favorable à une nouvelle réduction des accises sur l’essence et le diesel jusqu’au niveau du minimum européen.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les prix du pétrole ont fortement augmenté. En conséquence, les conducteurs, entre autres, doivent puiser davantage dans leurs poches pour faire le plein de leur voiture. Afin de maîtriser la hausse des prix, le gouvernement fédéral a décidé de réduire les droits d’accises de 17 centimes d’euro par litre en mars. Mais cette mesure n’a pas vraiment aidé. Moins d’un mois plus tard, l’augmentation des prix des carburants avait déjà complètement absorbé les réductions des droits d’accises.

Le prix de l’essence atteint un niveau record

Entre-temps, le prix à la pompe a encore augmenté. De plus, le prix de l’essence a atteint aujourd’hui un niveau record. Vous payez désormais un maximum de 2,138 euros par litre pour l’essence 95 (E10). Pour l’essence 98 (E5), vous devez même payer 2,402 euros par litre. Le site de comparaison Carbu.com prévoit que le prix du diesel va également monter en flèche dans un avenir proche. Le prix maximum d’un litre de diesel (B7) est actuellement de 2,048 euros.

La récente hausse des prix de l’essence s’explique par la décision de l’Union européenne d’interdire 90% des importations de pétrole russe d’ici la fin de l’année. Une interdiction d’assurance pour les pétroliers transportant du pétrole russe menace également de faire grimper davantage les prix du pétrole.

Réduction supplémentaire de 7 euros par réservoir

Les dernières augmentations de prix à la pompe augmentent la pression sur le gouvernement fédéral pour qu’il prenne des mesures supplémentaires. Après tout, il ne faut pas oublier qu’une part considérable du prix du carburant est constituée de taxes et autres prélèvements.

Lors d’une interview accordée à l’émission politique « Villa Politica« , M. Van Peteghem a indiqué qu’il souhaitait intervenir. « Je veux une nouvelle réduction des accises sur l’essence et le diesel qui ramènerait l’effort du gouvernement à 17 euros pour un plein », a-t-il lancé. Pour clarifier, il parle d’un effort supplémentaire de 7 euros, qui vient s’ajouter à la précédente réduction des droits d’accises, qui avait déjà entraîné une « remise » de 10 euros par réservoir.

Le ministre de l’Emploi Pierre-Yves Dermagne (PS), quant à lui, propose de porter à 37 centimes d’euros l’indemnité minimale pour ceux qui doivent utiliser leur voiture privée pour des déplacements professionnels.

Aujourd’hui, une autre petite lueur d’espoir est apparue : le cartel pétrolier OPEP et ses alliés ont décidé d’augmenter la production de pétrole. Ainsi, les pays producteurs de pétrole pomperont 648.000 barils supplémentaires par jour en juillet et août, contre 432.000 en mai et juin. « Rien de tout cela ne permettra d’atténuer le goulot d’étranglement du raffinage qui fait monter en flèche les prix de l’essence et du diesel dans le monde entier », a fait remarquer Jeffrey Halley, analyste chez OANDA, dans un commentaire à l’agence de presse Reuters.

(CP)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20