Washington prend parti dans le débat sur la proposition de loi fiscale sur les crypto-monnaies : la proof-of-stake est perdante

La Maison Blanche penche pour favoriser les mineurs proof-of-work lors de la rédaction d’un projet de loi fiscale pour les crypto-monnaies. La communauté crypto tente fébrilement de limiter une réglementation stricte afin que tous les mineurs et les développeurs de blockchain restent à l’abri du danger.

Pourquoi est-ce important ?

Le gouvernement fédéral américain veut réunir des fonds pour la construction de nouvelles routes et d'autres infrastructures, histoire de financer le plan de relance de Biden. Une clause du projet de loi indique que le gouvernement peut aller chercher 28 milliards de dollars en taxant plus efficacement le secteur de la crypto.

Un rebondissement inattendu dans l’histoire de la loi controversée sur les crypto-monnaies : Mark Warner et Rob Portman, deux sénateurs américains, proposent une modification de dernière minute du projet de loi sur les infrastructures qui exempterait les mineurs proof-of-work et les vendeurs de matériel et de portefeuilles crypto du projet de loi.

La proof-of-work (preuve de travail) est le système que les crypto-monnaies telles que le bitcoin utilisent pour vérifier les transactions. La version du projet de loi de Warner et Portman obligerait les développeurs de crypto et les mineurs proof-of-stake, le système utilisé par Ethereum, à déclarer leurs revenus aux autorités fiscales.

En d’autres termes: Bitcoin prendrait un sacré avantage sur Ethereum, son plus grand rival.

Washington lutte

La Maison Blanche a maintenant officiellement exprimé son soutien à l’ajustement de Warner et Portman, selon l’ancien journaliste du Washington Post Jeff Stein. Cependant, la communauté crypto juge cet arrangement « inacceptable ».

Cela signifie également qu’un autre ajustement proposé par les sénateurs Cynthia Lummis, Pat Toomey et Ron Wyden est mis de côté. Ils ont œuvré pour exempter de réglementation pratiquement toutes les entités du secteur des crypto-monnaies, y compris les mineurs proof-of-stake (preuve d’enjeu).

Gagnant et perdant choisis

Jerry Brito, directeur du groupe d’intérêt à but non lucratif Coin Center, a qualifié la version de Warner et Portman d' »extrêmement restrictive », voire de « désastreuse » pour l’ensemble du marché des crypto-monnaies. Il a également accusé le Congrès de désigner des « gagnants et des perdants » en accordant un traitement préférentiel à l’exploitation minière proof-of-work.

Le prix du bitcoin a déjà augmenté de près de 3 % pour dépasser les 40 000 dollars à la suite de la nouvelle ce matin. L’Ether n’a pas encore pris de coup sur le marché et profite encore actuellement du déploiement de la « mise à niveau de Londres », qui a retiré un grand nombre de pièces de la circulation et devrait pousser le prix à la hausse.

Le PDG de Twitter, Jack Dorsey, qui est un grand partisan de la crypto proof-of-work Bitcoin, a lui aussi laissé échapper un « wow » d’étonnement.

Un tweet qu’a liké Elon Musk, qui lui a proposé de discuter plus longuement en « DM ».

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés