Volkswagen pourrait bien griller la priorité à Tesla dès 2024

Si Tesla avait pris une belle longueur d’avance, l’engouement pour les voitures électriques s’est maintenant étendu à l’ensemble des constructeurs traditionnels – avec, il est vrai, des incitants très forts comme la décision de l’Union européenne de bannir les carburants fossiles dès 2035. Selon une analyse de Bloomberg Report, Volkswagen pourrait bien doubler la firme d’Elon Musk et lui rafler la place de plus grand vendeur de véhicules électriques à l’échelle mondiale, et ce, dès 2024.

Il faut dire que Volkswagen représente maintenu un supergroupe industriel, avec pas moins de 10 marques différentes dans son écurie, ce qui lui permet de proposer des véhicules dans une très large gamme tant de prix que de modèles, de l’Audi e-Tron à la très compacte Volkswagen ID.3, en passant par le SUV ID.4, rappelle CNN. À l’inverse, Tesla ne possède qu’un nombre assez limité de modèles.

Déjà maître de l’Europe, à la conquête de l’Asie

Un facteur qui pourrait s’avérer capital sur les marchés européens et asiatiques, tous les deux en plein développement et où Tesla fait face à une concurrence de plus en plus solide. D’ici 2025, les véhicules électriques devraient représenter 25 % de toutes les ventes de voitures en Chine et 20 % en Europe, selon le rapport de Bloomberg. Or, sur le Vieux continent, Volkswagen Group bénéficie de nombreuses usines déjà en place et fonctionnelles, et ses ventes surpassent déjà celles de Tesla.

En Chine, c’est plus compliqué : la marque d’Elon Musk totalise 13% des ventes de voitures électriques, contre seulement 3,5% pour Volkswagen Group, tandis que des entreprises chinoises totalisent 55% des ventes dans l’Empire du Milieu. Mais selon l’analyse, le groupe allemand peut espérer une plus grande marge de progression que son concurrent américain, qui ne produit localement que deux modèles, la berline Model 3 et le SUV Model Y, ce qui laisse de la place à la concurrence, tant locale qu’internationale.

L’impact du Cybertruck

Les analystes de Bloomberg Intelligence avaient précédemment prévu que Volkswagen pourrait dépasser Tesla en 2023 au niveau mondial. Les efforts de Tesla pour ouvrir de nouvelles usines au Texas et en Allemagne ont repoussé cette date. L’année supplémentaire dépend également de l’introduction par Tesla du Cybertruck, son pick-up électrique dont l’impact sur les ventes de Tesla reste encore à déterminer, mais, selon Kevin Tynan, analyste de l’industrie automobile nord-américaine chez Bloomberg Intelligence, le Cybertruck ne devrait pas stimuler énormément les ventes de Tesla. Il sera en concurrence avec les camions électriques de fabricants de camions bien établis comme Ford et General Motors.

Un constructeur chinois à la troisième place

Si Volkswagen pousse Tesla à la deuxième place des ventes mondiales de VE en 2024, les deux constructeurs détiendront une avance considérable sur tous les autres constructeurs, chacun ayant vendu bien plus de 2 millions de véhicules électriques cette année-là, selon Bloomberg Intelligence. Le chinois BYD devrait se classer loin derrière, avec un million de VE vendus en 2024.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20