Voici REDS, la voiture électrique adaptée aux embouteillages

L’agence de design américaine Chris Bangle Associates souhaite lancer le concept Revolutionary Electric Dream Space (REDS), une voiture électrique adaptée au trafic des mégapoles chinoises.

L’agence de design américaine Chris Bangle Associates souhaite lancer le concept Revolutionary Electric Dream Space (REDS), une voiture électrique adaptée au trafic des mégapoles chinoises.

Au sein des grandes agglomérations chinoises, les conducteurs doivent toujours tenir compte d’embouteillages importants. Le véhicule REDS est un « véhicule de mégalopole », conçu pour être utilisé dans zones à forte densité de population dans le monde. La Chine compte 15 villes de plus de 10 millions d’habitants.Le concept est basé sur le fait que, dans les embouteillages, les voitures bougent très peu. Cependant, si des activités alternatives sont disponibles à bord du véhicule, il est possible, selon Bangle, de récupérer une partie du temps perdu.Pour ce projet, Bangle s’est associé avec la société chinoise China High-Tech Group Corporation (CHTC). Par le passé, Bangle a été designer pour les constructeurs BMW, Fiat et Opel.Mais en 2009, il a quitté le secteur automobile pour se consacrer à d’autres travaux de designer. Dernièrement, Bangle a refait surface pour critiquer la « banalité » conceptuelle des voitures modernes.

Quatrième espace de vie

Les embouteillages en Chine ont pour conséquence que les automobilistes consacrent 90% de leur temps de conduite aux embouteillages. Avec REDS, Chris Bangle veut offrir aux conducteurs la possibilité d’utiliser ce temps de manière satisfaisante.« L’intérieur de la voiture est conçu pour être le quatrième espace de vie du consommateur », explique Jameson Dow, analyste du trafic routier électrique. Le consommateur partage en effet son temps entre le logement, le lieu de travail et les espaces de rencontre. Etant donné les problèmes de mobilité, l’intérieur de la voiture doit être maintenant conçu tel un espace de vie.

La REDS est une petite citadine de près de 3 mètres de long. Elle est plus grande que la SmartForTwo, mais permet à quatre personnes de s’y installer. Les sièges peuvent pivoter et être déplacés afin que la voiture puisse être utilisée de multiples façons. Le volant peut être replié et le siège du conducteur pivote afin de permettre la création d’un espace social ou de réunion. Les sièges avant peuvent également être rabattus ou glisser pour que les occupants puissent s’asseoir et se relaxer dans les sièges arrière avec leurs pieds sur le devant. Plusieurs autres configurations sont possibles.Le toit de la voiture est équipé de panneaux solaires qui peuvent fournir une énergie supplémentaire. Le tableau de bord a un écran de 17 pouces qui peut à l’arrêt être utilisé pour diverses activités comme des jeux et des films, mais également pour le travail. Quand le véhicule est en mouvement, un autre écran tactile plus petit peut être utilisé en tant que plate-forme de navigation.La colonne de direction est réglable afin d’augmenter l’espace lorsque la voiture est à l’arrêt. La REDS a une vitesse de pointe de 120 km/h, soit la limitation de vitesse sur les autoroutes chinoises.Pour le moment, aucun détail concret n’a été fourni sur le lancement de cette voiture. Durant les prochains mois, des tests approfondis seront réalisés avec le prototype actuel de REDS. Enfin, il est prévu que China Hi-Tech, constructeur de camions électriques, lance la REDS sur le marché d’ici deux ans.