Voici les 8 compétences numériques à apprendre à nos enfants

Nos enfants sont baignés dans la culture internet mais pour l’utiliser au mieux, ils doivent avoir certaines compétences numériques. Et voici lesquelles.

Les experts prédisent que 90% de la population totale sera connectée à internet d’ici une dizaine d’années. Et avec l’Internet des objets, les mondes numériques et physiques ne formeront bientôt plus qu’un. Tous ces changements créent d’innombrables opportunités, mais également de nombreux challenges. Et nos enfants sont au centre de ce changement. À l’heure actuelle, ils passent en moyenne sept heures par jour devant les écrans (que ce soit devant les téléviseurs, l’ordinateur ou encore leur smartphone). Tous ces écrans peuvent avoir un impact significatif sur leur santé et leur bien-être et influencer leur développement global.

Ce monde numérique n’est donc pas qu’un vaste champ d’apprentissage, il présente de nombreux risques comme le cyber-harcèlement, la dépendance à la technologie, l’exposition à des contenus obscènes et violents, la radicalisation, le vol de données, etc. 

Les éduquer aux compétences numériques

De plus, la façon dont les enfants utilisent la technologie est différente de celle des adultes. C’est pour cette raison qu’il est difficile pour ces derniers de bien saisir les risques et les menaces auxquels les enfants pourraient être confrontés en ligne. S’il n’est donc pas possible d’anticiper chaque situation, il est préférable d’armer les enfants de compétences qu’ils pourront utiliser pour ne pas tomber dans un des nombreux risques d’internet. Cela s’appelle l’intelligence numérique. Ce concept se définit par l’ensemble des capacités sociales, émotionnelles et cognitives qui permettent aux individus de faire face aux défis et de s’adapter aux exigences de la vie numérique. 

Comme le QI, le quotient intellectuel qui fournit une idée de l’intelligence humaine, il y a un indice pour mesurer la maîtrise des médias numériques d’une personne, et c’est cela l’intelligence numérique. Cette intelligence est hautement adaptative. Voici les clefs pour développer celle de vos enfants.

1. L’identité numérique

L’identité numérique, c’est l’ensemble des informations que l’on peut trouver sur quelqu’un en tapant le nom de cette personne dans un moteur de recherches. Votre identité se compose au fil de vos inscriptions et de vos visites sur différents sites. 

Il faut être capable de créer et de gérer son identité et sa réputation en ligne, et cela dépend de votre connaissance des différents outils web et de votre capacité à les gérer. De cette manière, vous pouvez filtrer et organiser les informations visibles à votre sujet et gérer l’impact à court et à long terme de votre présence en ligne. C’est ce que vous devez enseigner à vos enfants: prendre en main leur identité numérique pour bénéficier des avantages comme l’extension de votre réseau, par exemple, sans subir les inconvénients tels que l’utilisation commerciale de leurs données ou encore l’usurpation d’identité. (Voici des conseils pour protéger votre identité en ligne).

© iStock

2. L’utilisation numérique

L’utilisation du numérique désigne avant tout la capacité d’utiliser des appareils numériques ainsi que les différents médias. Mais elle comprend également l’habilité à parvenir à un équilibre sain entre la vie en ligne et hors ligne. C’est particulièrement pertinent pour les jeunes car, selon Unicef, ils constituent la tranche d’âge la plus connectée. À l’échelle mondiale, 71 % d’entre eux utilisent internet contre 48 % pour la population totale.

3. La sûreté numérique

C’est la capacité de gérer et de limiter les risques en ligne (par exemple le cyber-harcèlement) ainsi que les contenus problématiques (par exemple la violence et l’obscénité). Le cyber-harcèlement est un problème croissant chez les jeunes. Selon un rapport de l’Unesco sorti en 2017, le nombre d’enfants entre 9 et 16 ans qui ont été exposés au cyber-harcèlement entre 2010 et 2014 est passé de 8 à 12 %. Et on remarque une plus grosse proportion chez les filles et les enfants très jeunes.

Selon Child Focus, un jeune sur trois a été été harcelé en ligne. L’explosion du cyber-harcèlement (il peut également être présent au travail) peut être mis en lien avec l’avènement des réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou encore Snapchat. Les parents doivent donc être particulièrement vigilants et rester très attentifs à l’usage de leur enfant tout en maintenant le dialogue.

4. La sécurité numérique

C’est la capacité à détecter les cyber-menaces (comme les logiciels malveillants, le piratage) et à utiliser des moyens de sécurité appropriés pour la protection des données. Pour ce faire, il est conseillé d’utiliser des outils comme un anti-virus pour votre ordinateur et celui de votre enfant ou des mots de passe pour protéger vos différentes appareils. Chaque appareil et chaque compte doit avoir son propre mot de passe (lisez d’ailleurs comment définir un bon mot de passe). Nous vous conseillons également de faire régulièrement des mises à jour des laptops, tablettes, smartphones que vous possédez chez vous. La dernière version des systèmes d’exploitation est toujours celle qui propose la sécurité maximale face au piratage. 

© iStock

5. L’intelligence émotionnelle numérique

C’est la capacité à construire de bonnes relations avec les autres en ligne. Tout comme dans la vie réelle, le monde numérique est régi selon plusieurs codes. Chaque réseau social possède d’ailleurs les siens. Les apprendre à votre enfant lui permettra de bien communiquer en ligne et d’entretenir de bonnes relations numériques. 

Mais n’oubliez pas, iI faut rester vigilant et surveiller les contacts que votre enfant a créés sur le web. Le monde numérique regorge de pirates ou de personnes malintentionnées. Il faut également lui apprendre à reconnaître un compte qui serait usurpé car si votre enfant parvient à gérer son identité numérique, ce n’est peut-être pas le cas de tout son entourage. Il existe différents outils pour surveiller les comportements de votre enfant en ligne, comme par exemple « Parents dans les parages« , qui est un système qui vous permet de garder un œil sur l’activité de vos enfants où que vous soyez, depuis votre propre ordinateur, smartphone ou tablette. Il peut être installé sur dix appareils et vous permet également de gérer le temps passé en ligne. (D’ailleurs, votre enfant aussi a besoin que vous vous déconnectiez et que vous ne passiez pas trop de temps sur internet.)

© iStock

6. La communication numérique

Le web regorge de points positifs et l’un d’entre eux c’est la capacité à se créer un réel réseau qui peut proposer des opportunités de travail par exemple (comme c’est le cas sur LinkedIn). Pour mettre à profit cet avantage d’internet, vous devez apprendre à votre enfant à communiquer et à collaborer avec les autres en utilisant les technologies et médias numériques. 

7. L’alphabétisation numérique

C’est un énorme enjeu de notre société. L’alphabétisation numérique c’est la capacité à trouver, évaluer, utiliser, partager et créer du contenu en ligne.

Elle se décompose en compétences instrumentales, informationnelles et stratégiques. Les compétences instrumentales regroupent tout ce qui concerne la gestion d’appareils et de logiciels, mais également le fait de pouvoir faire face à des problèmes minimes sur votre ordinateur ou votre smartphone.

La compétence informationnelle désigne tout ce qui se rapporte à la recherche de contenus en ligne. Cela veut dire pouvoir faire une recherche et parvenir à trouver l’information exacte, comprendre la structure des sites sur lesquels on navigue, mais également parvenir à se faire un avis sur l’information. Votre enfant doit parvenir à distinguer le vrai du faux dans l’énorme flux de données qui se trouvent sur le web. Il doit développer une pensée critique concernant certaines sources ou certains sites.

La compétence stratégique, elle, se rapporte à l’usage qui va être fait des informations trouvées. Il doit être pertinent et pouvoir enrichir la vie personnelle et professionnelle.

8. Les droits digitaux

C’est tout ce qui concerne vos droits à la vie privée, à la propriété intellectuelle, à la liberté d’expression et à la protection contre les discours haineux. Pour exercer au mieux ces droits, il faut bien évidemment maîtriser les compétences décrites ci-dessus.

Votre droit à la vie privée passe par une bonne gestion de votre identité numérique et la sécurisation de vos données. Quant à la liberté d’expression, elle est bien sûr liée à l’alphabétisation numérique et la gestion de la création de contenus, tout comme la protection contre les discours haineux qui découle d’un regard critique sur tout ce qui est publié en ligne.