Voici la liste des établissements qui seront autorisés à rester ouverts à partir de samedi

Ce mercredi matin, le Comité de concertation a annoncé qu’à partir de ce samedi, les commerces non essentiels devront fermer leur porte pour une période de 4 semaines. La limite entre essentiel et non essentiel est fortement discutée depuis le début du confinement. Il est donc important de définir clairement quels magasins resteront ouverts pendant les 4 prochaines semaines.

Le ministre des Indépendants et de PME, David Clarinval (MR) a dévoilé la liste des magasins qui peuvent rester ouvert – du moins en partie. En effet, pour éviter la concurrence, comme lors de la précédente fermeture, les magasins qui restent ouverts ne pourront pas proposer certains types de produits, considérés comme non essentiels. Les supermarchés doivent, par exemple, supprimer certains produits de leur catalogue en magasin pendant la durée du confinement.

Voici les commerces qui resteront ouverts :

  • Les magasins d’alimentation, y compris les magasins de nuit ;
  • Les magasins de produits d’hygiène et de soins ;
  • Les magasins d’alimentation pour animaux ;
  • Les pharmacies ;
  • Les marchands de journaux et les librairies ;
  • Les stations-service ;
  • Les magasins de télécommunications ;
  • Les magasins de dispositifs médicaux ;
  • Les magasins de bricolage ;
  • Les jardineries et pépinières ;
  • Les magasins de fleurs et de plantes ;
  • Les magasins en gros destinés aux professionnels ;
  • Les commerces de détail qui vendent des tissus d’habillement ;
  • Les merceries ;
  • Les magasins de papeterie.

Droit passerelle doublé

Le ministre Clarinval a également annoncé qu’un certain nombre d’indépendants travaillant dans des établissements non essentiels pourront bénéficier d’un droit de passerelle doublé. Le droit de passerelle est une allocation qui peut être demandée par toute entreprise fortement impactée par la crise du Covid-19. Cette allocation simple s’élève à 1.291,69 euros pour une personne isolée et de 1.614,10 euros pour une famille. Les propriétaires d’un établissement de l’Horeca bénéficient déjà d’un doublement de la droite passerelle.

D’autres secteurs peuvent maintenant en bénéficier, pour les mois de mars et d’avril :

  • Les commerces qui ne sont pas repris dans la liste ci-dessus, et ce même s’ils organisent un retrait en magasin, des livraisons ou des achats sur rendez-vous.
  • Les métiers de contact, tels que les salons de coiffure ou d’esthétique, qui n’ont ouvert leurs portes qu’il y a quelques semaines et qui doivent déjà les fermer ce samedi.
  • Les agences de voyages, directement impactées par l’interdiction des voyages non essentiels en Belgique.

Pour en savoir plus:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20