Voici comment pourrait se passer le déconfinement, selon le groupe d’experts

Isopix

Le Soir a dévoilé une partie du rapport des experts du GEES. Comme prévu, le déconfinement se déroulerait en plusieurs phases, avec une reprise de la vie économique et sociale dès le 4 mai.

Le déconfinement se fera de manière progressive, jusque là pas de surprise. Dès le 4 mai, des activités jugées pour le moment comme non essentielles pourraient reprendre: Le Soir cite les secteurs de la construction, des transports et de l’industrie. Mais le télétravail serait toujours obligatoire là où c’est possible.

Administrations, garagistes, banques et assurances feraient également partie du lot. Avec une reprise partielle du travail.

Vie sociale

Le GEES évoque également la possibilité de se rassembler à nouveau, en famille ou entre amis proches, durant le week-end, avec un maximum de 10 personnes.

Le groupe d’experts plaide aussi pour la réouverture des parcs et plaines de jeux, des activités sportives extérieures (golf, tennis…), avec un maximum de deux personnes.

Le tout dès le 4 mai.

Les écoles

La réouverture des écoles fait toujours débat, mais le groupe d’experts avance la date du 18 mai, sauf pour les écoles maternelles. Le primaire serait rouvert partiellement, avec une priorité pour les sixièmes. Même chose pour les rhétos dans le secondaire.

La réouverture des cafés et des restaurants n’est par contre pas encore à l’ordre du jour.

Toutes ces mesures seraient conditionnées au respect des distances de sécurité, des règles d’hygiène, des protocoles conclus sur les lieux de travail et de la réalisation de 40.000 tests par jour.

Sur ce dernier point, on en est encore loin…

Tracing et masques

Un débat parlementaire aura lieu sur une éventuelle application de tracing. Ecolo a plaidé pour une série de balises parmi lesquelles on retrouve l’anonymat, la limitation dans le temps ou encore la protection des données.

Concernant les masques, on se dirige vers un port généralisé, en tout cas dans les transports en commun. Ce sera donc aux Régions de mettre des masques à la disposition des usagers. Lors du dernier Conseil national de sécurité, le port du masque fait maison avaitété simplement recommandé.

Tout ceci doit être confirmé lors du Conseil national de sécurité ce vendredi. Le monde politique s’inquiète toutefois de cette fuite qui accentuera sans doute la pression sur ses épaules. Le groupe d’experts assure toutefois que la fuite ne vient pas de son côté.