Le secteur de la viande veut se repenser face à la concurrence des faux steaks

Le plus gros producteur de viande aux Etats-Unis, Tyson Foods, a appelé l’industrie de la viande à se montrer plus durable. Elle encourage les entreprises, ONG et académiques à penser la viande de demain. Preuve que le secteur se montre inquiet face à la concurrence de la viande végétale.

Tyson Foods était au Forum économique de Davos. Le géant de l’agroalimentaire voulait réunir un certain nombre d’organisations pour ‘trouver des solutions durables pour la production de protéines’.

Si pour l’instant, il ne s’agit que de mots, le secteur de la viande voit bien autour de lui le monde évoluer. Son image de gros émetteur de CO2 lui colle à la peau. L’industrie de la viande doit réagir, surtout face à la concurrence des alternatives à la viande.

Ces alternatives, on les voit peu à peu débarquer en Europe et en Belgique. On pense aux vrais faux burgers de Beyond Meat et Impossible. Après tout, même la cérémonie des Golden Globes était vegan cette année.