Une ville espagnole trouve le moyen d’exploiter 50 à 75% de sa plage, tout en respectant les règles sanitaires

Screenshot YouTube

À Sanxenxo, une station balnéaire de la province espagnole de Pontevedra (Galice), la plage sera divisée en 780 blocs de trois mètres sur trois. Cela devrait permettre aux locaux et aux touristes nationaux de profiter de vacances à la plage cet été.

Sanxenxo est souvent appelée la Marbella du nord de l’Espagne et est l’une des stations balnéaires les plus vivantes et les plus célèbres des Rías Baixas.

Telmo Martín, le maire de Sanxenxo, a présenté ses projets à la presse jeudi (voir vidéo ci-dessous). Ces dernières semaines, le conseil municipal s’est efforcé, selon ses propres termes, de rendre possible un séjour à la plage ‘sous réserve du respect des règles de sécurité sanitaire et de la distanciation sociale’.

Sur la plage, 5 secteurs seront délimités en différentes couleurs. Des employés municipaux seront également déployés pour guider les gens à leur place. Ces mêmes personnes doivent également veiller à ce que la plage ne devienne pas surpeuplée.

Le principe est simple. Une zone de trois mètres de long est délimitée avec 4 poteaux en bois. Ceux-ci sont reliés entre eux par une corde. Les grandes familles peuvent doubler la taille d’une telle zone par une simple action. Entre deux zones, il y a toujours un couloir de 1,5 mètre de large, qui doit être laissé libre à tout moment.

À partir de l’eau, une zone de 30 mètres est laissée libre pour que les gens puissent marcher et les enfants jouer. Derrière les secteurs prévus pour les bains de soleil, une zone de 8 mètres sera réservée aux services de secours et aux installations sanitaires.

La municipalité a également expliqué le projet dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

De la place pour 1.560 à 2.340 personnes

Selon les propres calculs de la municipalité, 50 à 75% de la plage peut ainsi être utilisée par rapport à un été ‘normal’. De cette façon, 1.560 à 2.340 personnes pourraient toujours y être présentes. Selon le maire, il n’y a qu’un seul objectif: que les visiteurs se sentent en sécurité pendant la crise du coronavirus.

L’idée a déjà été adoptée par le conseil municipal de Vigo dans la même province. Le concept est également étudié par l’Association espagnole des municipalités et des provinces (Federación Española de Municipios y Provincias). Juan Manuel Moreno, le président de la Junta (gouvernement autonome) de l’Andalousie, est désireux d’appliquer le concept dans sa région. ‘En ces temps, nous devons trouver une nouvelle norme qui combine la sécurité et le bien-être social.’

On peut également se demander si les étrangers ne seront pas dubitatifs face à l’ingéniosité de Sanxenxo. Pour l’instant, les restrictions imposées par l’Espagne aux touristes étrangers resteront en vigueur jusqu’en octobre.

Lire aussi: