Une ville d’à peine 300.000 habitants possède désormais l’aéroport le plus actif au monde

Ted Stevens Anchorage Airport (ANC) (Bill Roth/Anchorage Daily News via AP)

La pandémie mondiale a décimé le secteur aéronautique. Aux États-Unis, le trafic aérien est tombé à 5% de son niveau normal en avril. L’aéroport le plus fréqenté du monde ne se trouve plus dans des grandes villes comme Londres, New York, Atlanta, Dubaï ou Hong Kong, mais à… Anchorage, la ville la plus peuplée de l’état américain de l’Alaska.

À peine 291.000 personnes y vivent, mais l’aéroport local Ted Stevens d’Anchorage (ANC) devient soudainement le centre mondial du transport de marchandises.

Anchorage est également un important centre de transport en dehors de la crise, en raison de sa situation géographique. C’est le point de connexion pour le transport entre l’Asie et les États-Unis. L’ANC ‘est situé à moins de 9,5 heures de 90% du monde industrialisé’, selon le site Web de l’aéroport.

Trafic de marchandises en hausse

Anchorage n’est même pas la capitale de l’Alaska – Juneau – mais c’est le cinquième aéroport le plus important pour le trafic de passagers aux États-Unis. C’est également le deuxième hub le plus important pour le trafic de fret aérien en Amérique. (Anchorage est également l’aéroport d’hydravions le plus fréquenté au monde). La semaine dernière, la combinaison des deux a mené à une première place assez étonnante. Mais cela n’était dû qu’à l’augmentation du trafic de fret aérien. L’ANC profite même d’une augmentation du trafic de fret aérien, car la crise du coronavirus augmente la demande de marchandises importées un peu partout.

Plus occupé que Londres Heathrow

Les chiffres de FlightRadar24.com, un site Web qui suit tout le trafic aérien, montrent que le samedi 25 avril, Anchorage a vu exactement 948 avions atterrir et décoller. Soit plus d’un tiers en plus comparé aux 682 avions à Londres Heathrow le même jour.

La crise du coronavirus entraîne également des situations inhabituelles dans l’aviation. Par exemple, l’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta revendique fièrement le titre d’aéroport le plus actif au monde depuis 21 ans. En 2018, pas moins de 107 millions de passagers y ont transités. A titre de comparaisons, Anchorage a vu passer 5 millions de passagers passer la même année. Mais alors qu’Atlanta a vu 77% de ses vols annulés depuis le début de la crise, Anchorage est désormais temporairement devenu le centre mondial de l’aviation.