Une réouverture des écoles à la carte

(Isopix)

Le Comité de concertation s’est réuni ce mercredi soir avec plusieurs décisions majeures à la clé. Elles concernent les élèves des écoles maternelles, primaires et du secondaire.

– L’ensemble des cours dans les écoles maternelles pourront reprendre à partir du 2 juin.

  • Pour des raisons pédagogiques et sociales, il n’est pas conseillé au personnel enseignant de porter un masque lorsqu’il s’occupe des enfants. Par contre, le port du masque est toujours fortement recommandé entre adultes.
  • Le respect des distances de sécurité n’est pas nécessaire.

–        L’ensemble des cours dans les écoles primaires pourront reprendre à partir du 8 juin (avec une journée « test » possible le 5 juin).

  • Les élèves de primaires ne doivent pas porter de masque. En ce qui concerne le personnel enseignant/encadrant, le port du masque est fortement recommandé si les distances de sécurité ne peuvent pas être respectées.
  • Les consignes relatives aux distances de sécurité pourront être assouplies en ce qui concerne les élèves de primaires entre eux. Elles doivent néanmoins continuer à être d’application entre les élèves et leurs professeurs, entre les enseignants eux-mêmes et entre les enseignants et les parents d’élèves.
  • Lors des récréations, les élèves doivent jouer autant que possible avec leurs camarades de classe selon le principe de « bulle de contacts ».

–        En ce qui concerne l’enseignement secondaire, si les Communautés décident de permettre à plus d’élèves de revenir à l’école, cela ne peut se faire que quelques jours.

  •   Le port du masque est fortement recommandé pour les élèves et le personnel de l’établissement.
  • Les mesures d’hygiène (lavage fréquent des mains, etc.) restent primordiales pour tout le monde.
  • Les classes, les couloirs et les salles des professeurs doivent être aérés à tout moment.
  • Il est préférable de se tourner vers des activités/des cours en extérieur quand c’est possible.
  • Chaque établissement scolaire doit pouvoir mettre en place un plan d’urgence en cas de foyer de contamination.

Les écoles choisiront

Ce qu’on comprend dans ce communiqué, c’est que les écoles resteront maîtres de leurs décisions. Ce sera donc du cas par cas selon les établissements. Ce que précise la ministre francophone de l’Education Caroline Désir (PS).

Concernant l’enseignement francophone en Wallonie et à Bruxelles, ‘une circulaire sera envoyée aux directions des écoles et reprendra l’ensemble des modalités pratiques de cette nouvelle phase de retour à l’école.’

Caroline Désir annoncé déjà que les pouvoirs organisateurs, ‘sur base de leurs réalités locales et contraintes propres, pourront choisir de différer ou adapter cette nouvelle étape de reprise des leçons.’ Et il en ira de même pour les examens.