Un vaccin spécifique à omicron disponible en mars? C’est ce qu’annonce le patron de Pfizer

Le patron de Pfizer annonce qu’un vaccin spécifique contre le variant omicron sera prêt en mars, en ajoutant que les vaccins actuels sont encore suffisants. En même temps le patron de Moderna annonce qu’un booster spécifique à omicron sera disponible en automne.

« Les doses seront prêtes, car certains pays souhaitent qu’elles soient prêtes le plus rapidement possible », explique le patron de Pfizer Albert Bourla sur les ondes de la chaine américaine CNBC. Le vaccin visera également les autres variants actuellement en circulation, même si omicron a largement pris le dessus. Il admet cependant qu’il n’est pas clair si un tel vaccin sera nécessaire, ni comment il sera utilisé.

A quoi servirait ce vaccin alors? Selon Bourla, le vaccin viserait surtout les infections : « L’espoir est que nous parvenions à un produit offrant une bien, bien meilleure protection, en particulier contre les infections. Car la protection contre les hospitalisations et les maladies graves est raisonnable à l’heure actuelle, avec les vaccins actuels, tant que vous avez reçu la troisième dose ».

Boosters actuels suffisants?

Une étude de la Health Security Agency britannique montre qu’après 20 semaines, le vaccin n’est plus qu’efficace à 10% pour empêcher une contamination et le développement de symptômes. Selon la même étude, les deux premières doses de Pfizer ou Moderna seraient toujours efficaces pour empêcher le développement d’une maladie plus grave. Les doses booster par contre sont efficaces à 75% contre une contamination et le développement de symptômes.

Le docteur Fauci, conseiller médical auprès de la Maison Blanche disait en décembre qu’un booster spécifique à omicron ne serait pas nécessaire, car les boosters actuels sont toujours assez efficaces.

Bourla ajoute encore qu’il n’est pas clair si une quatrième dose sera nécessaire. Pfizer travaillerait sur des tests pour voir si elle pourrait l’être. En Israël, des quatrièmes doses commencent à être administrées. La Belgique a récemment donné son feu vert pour la quatrième dose, pour des personnes à risque.

Moderna et la 4e dose spécifique contre omicron

Plus tôt lundi, le patron de Moderna Stephane Bancel disait également à CNBC que l’entreprise travaillait sur une quatrième dose spécifique à omicron, disponible en automne. Les essais cliniques commenceraient bientôt. Selon Bancel, la demande est forte, car les gouvernements préparent des vaccinations régulières contre le covid. Vendredi déjà, il estimait qu’une quatrième dose serait nécessaire, et qu’une vaccination annuelle pourrait être d’application pour les personnes à risque, comme il est le cas pour la vaccination contre la grippe.

A voir si à l’automne, dans neuf mois, omicron sera toujours de la partie ; au fil des derniers mois, des nouveaux variants ont remplacé le variant dominant en un laps de temps plus court que ce délai. Selon d’autres chercheurs encore, omicron est le dernier souffle de l’épidémie.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20