Markten:
Markten inladen...

JEUDI 13 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Un métro chinois teste la reconnaissance faciale comme moyen de paiement

Logo Business AM
Tech

18/03/2019 | Arnaud Lefebvre | 3 min de lecture

À Shenzhen, la capitale technologique chinoise, l’opérateur de métro local teste la reconnaissance faciale comme moyen d’accès au métro, rapporte le quotidien chinois South China Morning Post. Jusqu’à présent, les essais sont limités à une seule station de métro.

Les voyageurs peuvent maintenant scanner leurs visages sur l’écran à l’endroit où ils auraient normalement payé leur trajet avec leur smartphone ou leur carte de métro. Selon les experts, ce concept offre au monde un aperçu de l’avenir des voyages. Le tarif est alors automatiquement déduit de leurs comptes associés. Ils devront préalablement enregistrer leurs données faciales et associer un mode de paiement à leur compte de métro. Le système est alimenté par un réseau 5G.

Expérience

L’expérience est actuellement limitée à une seule station. Les voyageurs concernés doivent virer à l’avance un montant sur le compte. Toutefois, on ne sait pas encore si le système fonctionnera avec les jumeaux et les sosies.

Les algorithmes pour la technologie de reconnaissance faciale ont été conçus dans un laboratoire supervisé par le métro de Shenzhen et le fabricant de téléphones Huawei. Le métro de Shenzhen n’a pas précisé quand la technologie serait également installée dans d’autres stations de métro.

« Le système présente des avantages évidents », reconnaissent les observateurs. Les voyageurs n’ont pas à s’inquiéter des méthodes de paiement physiques. Par contre, désormais, tous les mouvements des citoyens chinois peut être suivis par les autorités.

Cependant, il n’est pas clair s’il y aura davantage de suivi des citoyens par rapport à ce qui se fait déjà en Chine. De nombreuses grandes villes chinoises possèdent déjà des caméras de sécurité qui enregistrent le visage des citoyens, leur âge, leur sexe et la durée de leur séjour dans une région.

Poulet

L’utilisation de la reconnaissance faciale pour les paiements n’est pas nouvelle. Toutefois, Shenzhen est la première ville à utiliser cette technologie dans le métro. Partout en Chine, les clients de la chaîne américaine Kentucky Fried Chicken (KFC) peuvent déjà scanner leur visage pour payer leurs repas. Le service existe depuis deux ans.

Dans le domaine des paiements mobiles, la Chine a déjà acquis une avance considérable sur les États-Unis. Près de la moitié de la population chinoise a utilisé son téléphone l’année dernière pour effectuer des paiements.

Les paiements via WeChat Pay ou Alipay étaient si populaires que la banque centrale de Chine a dû avertir l’année dernière que les institutions sont toujours obligées d’accepter des espèces.

Un certain nombre de projets de reconnaissance faciale ambitieux ont récemment été lancés en Chine. En octobre dernier, l’aéroport international de Shanghai Hongqiao a annoncé qu’il utiliserait cette technologie pour enregistrer les passagers et les bagages. Les contrôles et l’embarquement se font également via la reconnaissance faciale. Des initiatives similaires seront bientôt prises dans les aéroports de Beijing et de Nanyang.


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | La citation du jour