Un grave problème de sécurité a (encore) été détecté sur un Boeing 777

Deze foto van zaterdag 20 februari 2021, verschaft door Hayden Smith, toont vlucht 328 van United Airlines die Denver International Airport nadert, na het ervaren van « een rechtermotorstoring » kort na het opstijgen vanuit Denver. (Hayden Smith via AP)

La série noire se poursuit pour Boeing. Samedi, près de Denver, plusieurs débris d’un 777 sont tombés du ciel. À la suite de cet incident, le constructeur américain a recommandé à toutes les compagnies aériennes de faire atterrir leurs appareils équipés des mêmes moteurs, par mesure de précaution.

Au Japon, l’avion a été retiré de la circulation et les Boeing équipés de moteurs Pratt & Whitney PW4000  ne voleront désormais plus dans l’espace aérien du pays. 

United Airlines a aussi décidé de maintenir sa flotte de 777 au sol après l’incident survenu samedi: l’un de ses Boeing 777 a perdu des pièces en plein vol suite à une panne moteur. Les autorités aéronautiques américaines ont ordonné une enquête. 

‘Un problème grave’

En décembre dernier, le ministère japonais des Transports avait déjà rapporté un ‘problème grave’ sur le moteur d’un appareil du même type entreposé à l’aéroport d’Okinawa. 

Voilà près de deux ans que Boeing connaît des difficultés. Pour rappel, tous les 737 MAX de l’entreprise ont été immobilisés en mars 2019, suite à deux crashs mortels survenus en quelques mois à peine. Pas moins de 346 personnes y avaient perdu la vie. Une enquête avait révélé que les incidents avaient été causés par un système de sécurité défaillant (MCAS),  qui poussait à chaque fois le ‘nez’ des avions vers le bas.

Cette annonce ne fait que ternir un peu plus la réputation de Boeing, alors que les autorités aéronautiques américaines et européennes ont donné, il y a quelques mois, leur feu vert pour que les MAX marquent leur retour dans l’espace aérien