Un appel à la grève internationale au plus mauvais moment pour Amazon : c’est le Black Friday

Lancée par le collectif « Make Amazon Pay », cette grève internationale vise à forcer le groupe américain à rémunérer équitablement ses salariés et à renoncer à l’optimisation fiscale.

Pourquoi est-ce important ?

Amazon fait régulièrement l'objet de critiques, que ça soit pour ses salaires ou pour les conditions de travail imposées à ses salariés. Il faut dire que le géant de l'e-commerce s'est retrouvé à plusieurs reprises au cœur de scandales, notamment celui où ses employés étaient contraints d'uriner dans des bouteilles en plastique, faute de pouvoir prendre une pause.

Dans l’actu : un appel à des actions de mobilisation et des grèves a été lancé dans les entrepôts d’Amazon de plus d’une trentaine de pays, à l’occasion du Black Friday.  

  • Cette date d’actions n’a pas été choisie au hasard puisque le Black Friday marque l’une des journées les plus chargées pour Amazon.
  • En organisant une grève internationale, le collectif Make Amazon Pay cherche à provoquer un ralentissement de la machine et un électrochoc qui devraient faire mal aux portefeuilles de l’entreprise – bien que les consommateurs pourront toujours acheter sur le site. Leurs commandes seront simplement traitées plus tard.

« C’est la première fois qu’Amazon est confronté à un appel à la grève à l’international. C’est très important, parce qu’on ne peut pas s’opposer à une grande multinationale comme Amazon seulement à l’échelle locale, régionale ou nationale »

Monika Di Silvestre, représentante du syndicat Verdi chez Amazon, rapporte Reuters.

Une réponse limitée

Dans les faits: l’appel international à la grève n’aurait été suivi que par un nombre limité d’entrepôts du géant américain.

  • D’après Amazon, la grève serait limitée à 9 de ses 20 centres de distributions allemands. Un chiffre que le syndicat allemand Verdi corrobore puisqu’il parle de 10 entrepôts à l’arrêt.
    • « En tant qu’employeur, Amazon offre d’excellents salaires, avantages et opportunités de développement, le tout dans un environnement de travail attrayant et sûr », a souligné un porte-parole d’Amazon en Allemagne.
  • Du côté d’Amazon France, l’action n’aurait tout simplement pas été suivie par les employés français, a assuré un porte-parole de l’entreprise à Reuters.

À noter : ce n’est pas la première fois que les employés d’Amazon choisissent de manifester pour leurs droits et de meilleures conditions de travail lors du Black Friday.

  • En 2019 déjà, des centaines d’employés allemands d’Amazon s’étaient mis à l’arrêt lors du vendredi noir. Une grève qui avait duré plusieurs jours, jusqu’au Cyber Monday. Déjà à l’époque, les employés revendiquaient pour « un salaire décent et des emplois de qualité et sains ».
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20