Twitter poursuit son offensive de fact-checking: les tweets qui lient 5G et Covid-19 dans le viseur

Isopix

Le réseau social Twitter poursuit sa vaste campagne de vérification des faits. Sa nouvelle cible: les récentes théories du complot selon lesquelles la technologie 5G favoriserait la pandémie de coronavirus.

De quoi s’agit-il? Twitter a récemment commencé à ajouter des alertes sous certains des messages postés sur la plateforme. Le président américain Donald Trump en a déjà fait les frais: fin mai, il a pu constater pour la première fois qu’un avertissement avait été placé sous l’un de ses propres tweets: ‘Obtenez les faits sur le vote par courrier’, au bas d’une tirade dans laquelle le président affirmait que cette façon de voter serait ‘considérablement frauduleuse’.

Lire aussi:

Quoi de neuf? Désormais, les tweets qui établissent un (faux) lien entre la technologie 5G et la propagation du coronavirus se voient également attribués un avertissement. ‘Obtenez les faits sur le Covid-19’, mentionne la plateforme, avec un lien vers une série de tweets d’organismes officiels qui démontent habilement les théories conspirationnistes.

Twitter avait déjà promis de vérifier la désinformation sur le coronavirus. ‘Le mois dernier, nous avons annoncé que nous introduirions de nouveaux labels pour donner un contexte et des informations supplémentaires aux tweets qui contiennent des informations trompeuses sur le Covid-19’, a rappelé la plateforme. Twitter n’a cependant pas l’intention de supprimer les tweets sauf s’ils contiennent ‘un appel à l’action avec un danger potentiel’.

5G et Covid-19? Des opposants à la 5G utilisent le Covid-19 pour faire valoir leurs arguments depuis un certain temps déjà. Ils affirment que la nouvelle technologie affecte le système immunitaire, rendant les gens plus vulnérables au coronavirus. Bien qu’aucune preuve scientifique ne vienne l’étayer, cette théorie du complot a suffisamment convaincu certaines personnes pour les pousser à mettre le feu à des antennes relais…