Twitter favorise les publications politiques de droite, mais ne sait pas l’expliquer

Dans une rare étude partagée avec le commun des mortels, Twitter révèle que ses algorithmes ont tendance à favoriser les publications de personnalités politiques de droite, sans parvenir à expliquer ce phénomène.

Tentant de comprendre les effets de ses algorithmes sur la mise en avant des publications politiques, Twitter s’est penché sur les tweets d’élues et élus politiques de 7 pays – l’Allemagne, le Canada, l’Espagne, les États-Unis, la France, le Japon et le Royaume-Uni –, ainsi que sur les publications de sites d’informations orientés plus à gauche et plus à droite. Et les résultats auxquels a abouti l’étude du réseau social sont pour le moins édifiants : les commentaires de droite sont plus amplifiés que ceux de gauche. Et le pire dans tout cela, c’est que Twitter ne sait même pas pourquoi.

Un fil d’actualités pertinentes

La plateforme sociale propose deux classements des tweets, comme le rappelle Numerama ; l’un est chronologique – les publications apparaissent au fur et à mesure – et l’autre est algorithmique – il est influencé par ce qui est populaire et tendance sur Twitter. Dans les deux cas, les publications que vous voyez sont influencées par les comptes que vous suivez et les publications que vous avez likées par le passé, mais dans le cas de l’ordre algorithmique – boosté au machine learning -, les utilisateurs du réseau social sont également exposés à des tweets susceptibles de leur plaire et de les faire réagir.

« Le but de cette étude était de mieux comprendre l’amplification du contenu politique des élus sur notre flux classé algorithmiquement par rapport au flux ‘Les plus récents' », indique la société dans son rapport. C’est pourquoi elle s’est penchée sur les publications amplifiées sur les deux types de fil d’actualité.

Des résultats édifiants

Plusieurs éléments interpellant sont ressortis de cette étude, notamment le fait que « les tweets sur le contenu politique des élus, quel que soit le parti ou si le parti est au pouvoir, sont amplifiés dans le flux algorithmique par rapport au contenu politique sur le flux chronologique ». Ces algorithmes ont donc tendance à mettre les contenus politiques en avant. Mais c’est surtout le fait qu’ils valorisent les contenus de politique de la droite plutôt que ceux de la gauche qui interpelle. Les chercheurs et consultants ont en effet observé cela dans 6 de 7 pays analysés, l’Allemagne faisant exception.

Twitter précise dans son rapport que « l’affiliation à un parti ou à une idéologie n’est pas un facteur que nos systèmes prennent en compte lors de la recommandation de contenu, deux individus d’un même parti politique ne verraient pas nécessairement la même amplification ». Pourtant, la certification des comptes des personnalités politiques leur donne plus de cachet.

Et après ?

« Dans cette étude, nous identifions ce qui se passe : certains contenus politiques sont amplifiés sur la plateforme. Établir pourquoi ces modèles observés se produisent est une question beaucoup plus difficile à répondre, car elle est le produit des interactions entre les personnes et la plate-forme », indique la société américaine. « Une analyse plus approfondie des causes profondes est nécessaire afin de déterminer quels changements, le cas échéant, sont nécessaires pour réduire les impacts négatifs de notre algorithme de chronologie d’accueil. »

Le fait que le réseau social conclue en disant qu’une analyse approfondie est nécessaire pour comprendre le biais de ses algorithmes, de même qu’un possible ajustement est une bonne chose. Cela montre en effet que Twitter est prêt à apprendre de ses erreurs, mais surtout que la plateforme comprend le rôle crucial qu’elle joue dans la société. Amplifiés, les contenus de droite peuvent avoir une influence colossale. Reste à voir quelles solutions entreprendra Twitter.

Difficile de ne pas faire un lien avec les récents déboires de Facebook. L’entreprise de Mark Zuckerberg a en effet été accusée de promouvoir volontairement les publications haineuses pour maximiser ses profits, étant donné que ce type de contenus fait davantage réagir que le reste. Twitter a-t-il tenté de montrer patte blanche avant de se retrouver sous le feu des critiques ? Possible.

Plus
My following

Les bourses européennes en baisse à la mi-journée

08/12/2021 11:42

(ABM FN) Les bourses européennes étaient en baisse mercredi dans un marché calme et attentiste, après de fortes hausses mardi.  

L'indice principal STOXX Europe 600 a enregistré une baisse de 0,1 pour cent à 479,54 points à la mi-journée mercredi. Le DAX allemand a perdu 0,5 pour cent à 15.728,70 points. Le CAC 40 français a enregistré une baisse de 0,4 pour cent à 7.040,05 points. L'indice britannique FTSE a perdu moins de 0,1 pour cent pour atteindre 7.338,79 points.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20