Très volatiles mais de plus en plus adoptés, les cryptos provoqueront-elles la prochaine crise financière?

Les cryptomonnaies sont actuellement très volatiles, mais sont également adoptées de manière de plus en plus large, par des acteurs importants du système financier, comme les banques notamment. Selon le Conseil de Stabilité Financière, cette situation pourrait, sans régulation, provoquer une crise financière, comme celle des subprimes de 2008.

Les cryptomonnaies provoqueront-elles la prochaine crise financière? C’est ce qu’indique le Conseil de Stabilité Financière (CSF), un organe qui regroupe des régulateurs (représentant Banques centrales et ministères des Finances et de l’Economie, etc.) de 24 pays, dans un rapport.

Selon ce rapport, le marché des cryptos, via son évolution rapide, pourrait atteindre un point où il deviendrait une « menace pour la stabilité financière mondiale ». En cause: sa taille, sa vulnérabilité structurelle et le fait qu’il soit de plus en plus lié au système financier traditionnel.

Adoption de plus en plus large

Le danger, estime la rapport, est l’adoption de plus en plus large des cryptomonnaies, malgré leur volatilité. De grandes banques notamment commencent de plus en plus à s’intéresser au marché des cryptos, souvent à la demande de leurs clients. Le géant du capital-risque Sequoia Capital va par exemple injecter une somme de 500 à 600 millions de dollars pour étendre ses activités liées à la crypto, comme « les jetons liquides et les actifs numériques », rapporte CNN Business.

« Les banques et autres institutions financières d’importance systémique sont de plus en plus disposées à entreprendre des activités dans les crypto-actifs et à s’exposer à ces derniers », analyse le CSF. « Si la trajectoire actuelle de croissance de l’échelle et de l’interconnexion des crypto-actifs à ces institutions devait se poursuivre, cela pourrait avoir des implications pour la stabilité financière mondiale. »

Cette adoption de plus en plus large est ce qui alarme et fait monter au créneau le CSF. Dans les faits, le marché des cryptomonnaies, à son fort en 2021, a atteint une valeur totale de 2.600 milliards de dollars, ce qui est encore relativement petit par rapport aux 120.000 milliards de dollars que pèse le marché boursier mondial. Mais avec des acteurs de plus en plus grands qui commencent à s’impliquer dans le marché, des fluctuations pourraient rapidement amener des événements inattendus.

« Comme en 2008 »

Le CSF voit des similitudes avec la crise financière de 2008, amenée par les subprimes (prêts hypothécaires donnés avec peu d’intérêts et sans vérifier si les personnes étaient capables de les rembourser, repris dans des packages labellisés comme « sûrs » pour des investisseurs). « Comme dans le cas de la crise des prêts hypothécaires à risque aux États-Unis, une faible exposition connue ne signifie pas nécessairement un faible risque, en particulier s’il y a un manque de transparence et une couverture réglementaire insuffisante », analyse le CSF.

Mais, comme le préconise le CSF, les décideurs politiques commencent de plus en plus à se consacrer aux cryptomonnaies. En Belgique comme aux Etats-Unis, des initiatives législatives commencent à prendre forme. Même si, faute d’une bonne compréhension, de telles initiatives de régulation devraient mettre longtemps à être mises sur pied, notamment aux Etats-Unis, estime la banque suisse UBS dans une note, citée par CNN. En Belgique, une loi crypto a été publiée au Moniteur le 14 février.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20