Aller aux toilettes dans l’avion ? A éviter, si possible

Tout le monde sait que les sièges des avions sont constamment revisités pour réaliser des gains de place et permettre aux cabines d’accueillir plus de voyageurs. Mais ce que l’on sait moins, c’est que les compagnies aériennes rognent également sur un autre élément de confort vital en cabine : les toilettes. Plus tôt cette année, American Airlines avait annoncé vouloir réduire la distance entre les rangées de sièges à 29 pouces sur ses nouveaux Boeing 737 Max. Mais après un tollé général, la compagnie avait finalement annoncé un compromis à 30 pouces. En fait, l’épaisseur des sièges a aussi été réduite, ce qui a quand même permis d’ajouter des places supplémentaires.Mais American Airlines ne se contente pas de gagner de la place en diminuant les distances entre rangées. La réduction et la reconfiguration des toilettes sont aussi à l’ordre du jour…

Les passagers corpulents

Gary Left décrit ainsi son expérience de vol sur un 737 Max sur son blog de voyage : « J’ai pu rentrer dedans [les toilettes] mais je touchais le mur et le lavabo quand j’étais face aux toilettes. Je ne sais pas comment une personne de plus de 100 kg pourra rentrer, mais une question plus importante est : comment changer une couche dans cette chose ? ». Sa conclusion ? « J’espère que vous n’aurez pas envie d’aller aux toilettes pendant votre vol Americain Airlines. Mon conseil : retenez-vous. »Les toilettes sont depuis longtemps la cible des compagnies aériennes dans leurs efforts pour réduire les dépenses. En 2009, Michael O’Leary, le CEO de Ryanair, avait annoncé qu’il comptait instaurer des toilettes payantes dans ses avions… même s’il a avoué plus tard qu’il s’agissait d’une blague. En revanche, Ryanair a bien essayé (et échoué) de persuader Boeing de supprimer deux des trois cabinets restants sur les jets 737.