Signe avant-coureur d’une année difficile pour Apple ? Tim Cook voit son salaire baisser de 40 %

Malgré cette baisse significative, le PDG d’Apple devrait toucher une rémunération de 49 millions de dollars… soit trois fois plus qu’il y a trois ans.

L’actualité : Tim Cook a demandé aux actionnaires pour revoir son salaire à la baisse de 40 %. C’est en tout cas la version avancée par Apple.

  • Selon des documents déposés par Apple auprès de la SEC, le gendarme de la Bourse américaine, son salaire total pour l’année 2023 de 49 millions sera composé comme suit :
    • Un salaire fixe de 3 millions de dollars
    • Une prime d’incitation de 6 millions de dollars
    • Et de 40 millions d’attributions d’actions.
      • 75 % de ces actions seront liées à la performance des actions d’Apple en 2023, au lieu de 50 % en 2022.

Une année 2023 compliquée en perspective ?

Cette forte baisse de salaire initiée par Tim Cook lui-même, d’après Apple, a de quoi étonner. Il est en effet assez rare qu’un patron ou qu’un employé demande à ce que son salaire soit revu à la baisse, surtout quand l’entreprise pour laquelle on travaille se porte plutôt bien. À moins que ça ne soit pas totalement le cas.

On peut en effet se demander si Apple ne s’attend pas à une année difficile en 2023 et si l’entreprise ne cherche pas à réduire ses dépenses sans effrayer les investisseurs. À moins que cette réduction de l’énorme salaire de Tim Cook ne soit un signe pour quelque chose d’autre, que la fête est finie pour les dirigeants des Big Tech.

Zoom arrière : en 2022, le PDG d’Apple avait reçu 99,4 millions de dollars, dont 83 millions de dollars d’actions. Une jolie somme qui prenait la forme d’un package puisqu’elle incluait des cotisations à un régime de retraite, des frais de sécurité, des voyages en avion, ainsi qu’à 46.000 dollars de congés payés.

  • L’année précédente, Tim Cook avait reçu 98,7 millions de dollars, ce qui représentait une augmentation gigantesque par rapport à ses salaires en 2020 et 2019 puisqu’il avait respectivement reçu 14,8 millions de dollars et 11,6 millions de dollars.
  • Malgré la réduction de 40 % de son salaire cette année, le PDG de la firme de Cupertino gagnera toujours 3 fois plus qu’il y a trois ans.

Les très fortes augmentations de salaire de ces deux dernières années ont sans doute fait grincer des dents au sein des actionnaires. Les résultats des votes consultatifs l’année dernière avaient vendu la mèche puisqu’ils n’étaient plus que 64 % à approuver la hausse de rémunération contre 95 % l’année précédente.

Tim Cook a sans doute voulu prendre les devants et éviter un vote encore plus serré cette année qui aurait été considéré comme un désaveu cinglant. Pourtant, le conseil d’administration a salué les performances de Cook à la tête d’Apple et réaffirmé avoir confiance dans ses décisions stratégiques à long terme.

La fête est finie : le fait est que la rémunération des dirigeants fait l’objet de pressions croissantes de la part des actionnaires institutionnels depuis quelque temps, selon la société Mercer.

Mais le contexte macro-économique a également certainement joué. Il ne faut en effet pas oublier que le secteur de la tech a traversé une année difficile en 2022 et que cette nouvelle année s’annonce tout aussi compliquée. Et si Apple a fait office d’exception, la firme a surtout sauvé les apparences puisqu’elle a perdu plus de 800 milliards de dollars de valeur marchande.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20